MAE d'Azerbaïdjan: la session extraordinaire de l'ONU sur le COVID-19 se poursuit

  04 Août 2020    Lu: 950
 MAE d

La session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations Unies relative à la pandémie COVID-19, qui a été convoquée à l'initiative du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, qui préside actuellement le Mouvement des non-alignés (MNA), poursuit ses travaux, a déclaré Leyla Abdullayeva, porte-parole du ministère des Affaires étrangères de l'Azerbaïdjan.

Selon la porte-parole, la session extraordinaire qui s'est officiellement ouverte le 10 juillet, comme toutes les autres sessions de l'Assemblée générale des Nations Unies, se déroule dans un format composé de deux segments.

«Le segment où les décisions de nature procédurale sont adoptées s'est déjà achevé le 21 juillet. Dans le cadre de ce segment, les 6 décisions suivantes de l'Assemblée générale ont été adoptées par procédure de silence et ont été publiées en tant que documents officiels de l'Assemblée générale des Nations Unies:

-La décision sur l'élection de Tijjani Muhammad-Bande, président de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations Unies, comme président de la session extraordinaire;

- La décision sur l'élection des vice-présidents de la session extraordinaire;

- La décision sur l'élection des présidents des grandes commissions de la Session extraordinaire;

- La décision sur l'approbation de l'ordre du jour de la session extraordinaire

- La décision d'approbation de la composition du Comité d'Autorité de la session extraordinaire;

- La décision de prendre en compte la liste des Etats qui n'ont pas payé de cotisation à l'ONU et sont ainsi privés du droit de vote, conformément à l'article 19 de la Charte des Nations Unies.

En relation avec la poursuite de la pandémie, les décisions au sein de l'Assemblée générale des Nations Unies sont prises par le silence et non par le vote. Conformément à la procédure en vigueur, les projets de décisions sont distribués à tous les États membres de l'ONU pour une période de 72 heures, et à la fin de cette période, ils sont adoptés en cas d'absence de protestation de l'État.

En raison des restrictions imposées au siège de l'ONU à cause de la pandémie de coronavirus, il n'est actuellement pas possible de tenir des réunions officielles de l'Assemblée générale des Nations Unies avec la participation physique de délégations des capitales. À cet égard, la session ordinaire de l'Assemblée générale en septembre se tiendra pour la première fois dans l'histoire sous forme hybride, selon le choix des États, soit par des appels vidéo préenregistrés des chefs de délégation, soit en présence physique de leurs missions permanentes auprès des Nations Unies.

En raison de la situation actuelle de pandémie, les débats de la session extraordinaire de l’Assemblée générale, qui a commencé le 10 juillet, se tiendront dans un format différent de celui des sessions extraordinaires précédentes. À cet égard, les États membres de l'ONU discutent actuellement des modalités de tenue de la session au niveau des chefs d'État et de gouvernement par visioconférence. Les dates précises des discussions générales seront déterminées après la conclusion de l'accord pertinent », lit-on dans le communiqué.

Azvision.az


Tags: ONU   Covid-19   Azerbaïdjan