Début du vote anticipé pour une présidentielle au Bélarus

  04 Août 2020    Lu: 297
Début du vote anticipé pour une présidentielle au Bélarus Un électeur belarus à Minsk, mardi 4 août 2020. VASILY FEDOSENKO / REUTERS

Selon la Commission électorale, 5767 bureaux de vote ont ouvert pour les électeurs de cette ancienne république soviétique de 9,4 millions d'habitants qui ne peuvent se déplacer dimanche aux urnes.

Le vote anticipé a débuté mardi 4 août au Bélarus en vue de la présidentielle dimanche, un scrutin lors duquel l'autoritaire président en place fait face à la concurrence inattendue et acharnée d'une opposante inconnue quelques mois plus tôt. La campagne a été marquée par des rassemblements d'une ampleur historique en soutien à Svetlana Tikhanovskaïa, 37 ans, la principale rivale du président Alexandre Loukachenko, 65 ans, qui brigue un sixième mandat et doit faire mardi son discours annuel à la nation.

Selon la Commission électorale, 5767 bureaux de vote ont ouvert pour les électeurs de cette ancienne république soviétique de 9,4 millions d'habitants qui ne peuvent se déplacer dimanche aux urnes.

L'opposition et nombre d'observateurs indépendants craignent toutefois que ce vote anticipé puisse donner lieu à des fraudes. Pour cette raison, Svetlana Tikhanovskaïa a appelé ses partisans à ne voter que dimanche, de préférence en fin de journée pour éviter les manipulations. Elle a également appelé ses soutiens à porter un bracelet blanc lors du vote pour faciliter le décompte de ses électeurs.

Mme Tikhanovskaïa, qui a remplacé comme candidate son mari emprisonné, Sergueï Tikhanovski, un vidéo-blogueur anti-pouvoir, a par ailleurs appelé ses partisans à venir observer le scrutin. En raison officiellement de l'épidémie de coronavirus, les autorités bélarusses ont limité le nombre d'observateurs présents dans les bureaux de vote.

L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ne sera d'ailleurs pas présente pour observer le vote, une première pour un scrutin national au Bélarus depuis 2001, faute d'avoir reçu une invitation officielle à temps.

Les résultats des quatre dernières élections présidentielles n'avaient pas été reconnus équitables par les observateurs de l'OSCE. En cas de victoire, Svetlana Tikhanovskaïa, une ancienne professeure d'anglais, a promis la libération «des prisonniers politiques», une réforme constitutionnelle et de nouvelles élections.

Face à la mobilisation en faveur de l'opposition, plusieurs rivaux potentiels du président Loukachenko ont été arrêtés. Les autorités ont aussi arrêté le 29 juillet 33 Russes d'un groupe paramilitaire réputé proche du Kremlin, les accusant d'avoir voulu organiser des émeutes orchestrées avec l'opposition. (AFP)


Tags: Bélarus   présidentielle