Hikmet Hadjiyev: «Les activités des coprésidents du GdM de l'OSCE devraient être plus spécifiques»

  04 Août 2020    Lu: 840
Hikmet Hadjiyev: «Les activités des coprésidents du GdM de l

«La partie azerbaïdjanaise considère que le mandat du processus de Minsk est basé sur les documents pertinents de l'OSCE, y compris les décisions du sommet de l'OSCE tenu à Budapest et les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Conformément à cela, l'activité de tous les États participant au processus de Minsk est très importante. Et ici, la question de la tenue d'une réunion dans un format élargi avec la participation de tous les États représentés peut être discutée.»

C'est ce qu'a déclaré l’assistant du président azerbaïdjanais et chef du Département de la politique étrangère de l’Administration présidentielle, Hikmet Hadjiyev, à AzVision.

Selon l'assistant du président, l'Arménie continue de perturber le processus de négociation et de porter un sérieux coup à ce processus par ses activités destructrices et provocations militaires sur la scène politique internationale.

«Premièrement, leur suivant acte d'agression dans la région de Tovouz fait partie de l'agression arménienne contre l'Azerbaïdjan. Cela montre que l'absence de sanctions appropriées contre l'Arménie et la non-application de sanctions diplomatiques politiques incitent Erevan à de nouvelles aventures militaires. Du point de vue politico-diplomatique, on constate encore que la partie arménienne se lance dans une aventure politique et essaye de renforcer le cessez-le-feu et de soulever à nouveau diverses questions techniques. Le but de l'Arménie n'est pas de servir le conflit et de mener des discussions sérieuses. Son objectif principal n’est rien d’autre que la poursuite du statu quo basé sur l’occupation.

L'ensemble de la communauté internationale doit le savoir et évaluer adéquatement les mesures prises par l'Arménie. Il y a le fait de l'occupation, le fait de l'agression. L'occupation et l'agression doivent être éliminés le plus tôt possible. Les dirigeants politiques de l'Arménie et les chefs des structures militaires arméniennes sont personnellement responsables des résultats.

Quant à la question «L'option de négociation est-elle encore possible dans le contexte des dernières provocations de l'Arménie?» Hadjiyev a déclaré que c'étaient les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE qui devraient répondre à cette question.

«Les coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE doivent être plus concrets et spécifiques dans leurs activités futures. Alors que l'Arménie poursuivait son agression contre l'Azerbaïdjan et l'occupation de nos territoires, une autre aventure militaire, acte d'occupation et d'agression a été commis en direction de Tovouz. Les coprésidents du Groupe de Minsk doivent également évaluer ces points et agir dans une direction spécifique conformément à leurs mandats.

Je tiens à souligner une fois de plus que leurs activités reposent sur les décisions du Sommet de Budapest de l’OSCE et les résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies. L'essentiel ici est d'éliminer le fait de l'occupation. Mais, malheureusement, l'Arménie, en se cachant derrière le cessez-le-feu qu'elle présume, ne permet pas le règlement du conflit depuis près de 30 ans, poursuit l'occupation des territoires azerbaïdjanais et mène une politique de colonisation illégale dans les territoires occupés» selon l'assistant présidentiel.

Azvision.az


Tags: Osce   Azerbaïdjan   Arménie   Karabakh   occupation