Ilham Aliyev: « Que personne n'oublie les combats d'avril »

  07 Juillet 2020    Lu: 717
  Ilham Aliyev:  « Que personne n

«Nous attendons des déclarations plus sérieuses, concrètes et résolues de la part du Groupe de Minsk de l'OSCE»

C'est ce qu'a fait savoir le président de la République Ilham Aliyev dans une interview accordée à la chaîne de télévision AzTV, à la chaîne de télévision publique et à la chaîne « Khazar », après avoir visité l’hôpital modulaire du Centre médical du ministère des Situations d’urgence, qui a ouvert ses portes ce lundi 6 juillet dans l’arrondissement de Khataï de la capitale Bakou.

Le chef de l'Etat a souligné que notre position n'avait pas changé dans le processus de négociations sur le conflit arméno-azerbaïdjanais du Haut-Karabakh et qu'il ne pouvait y avoir de changement. Parce que notre position est celle de la justice:

«Notre position est basée à la fois sur la justice historique et sur le droit international. J'ai fait suffisamment de déclarations sur cette question, y compris dans le cadre d'événements internationaux, et tout le monde le sait. Il n'y a pas de changement dans notre position et le conflit doit être résolu dans le cadre de l'intégrité territoriale de notre pays. L'Azerbaïdjan ne permettra jamais la création d'un deuxième État arménien sur ses terres historiques. Tous les territoires occupés devraient être libérés et les citoyens azerbaïdjanais doivent retourner sur leurs terres ancestrales. C'est une position de principe, et la communauté mondiale soutient cette position. 

Toutes les principales organisations internationales ont à plusieurs reprises clairement fait des déclarations et adopté des décisions et des résolutions soutenant l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan. L'ONU, son Conseil de sécurité, son Assemblée générale, le Mouvement des non-alignés, l'OSCE, l'Organisation de coopération islamique, le Parlement européen, l'Union européenne, l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, l'OTAN et d'autres organisations ont adopté des résolutions , qui renforcent pleinement notre position.

Nous nous attendons à entendre des déclarations ciblées du Groupe de Minsk. Le Premier ministre arménien dit «Le Karabakh, c'est l'Arménie». Je réponds personnellement à cette affirmation, mais pourquoi le Groupe de Minsk ne répond pas? Cette déclaration, en fait, bouleverse l'essence des négociations menées par le Groupe de Minsk, rend les pourparlers pratiquement insignifiants. Les coprésidents du Groupe de Minsk ont-ils réagi de manière adéquate à cette affirmation? Ils ne l'ont pas fait! La partie arménienne s'emploie depuis deux ans à changer le format des pourparlers, affirmant que l'Azerbaïdjan devrait négocier avec les soi-disant «dirigeants» de la soi-disant «République du Haut-Karabakh». Y a-t-il une réponse adéquate à cela? Non! À l'inverse, on nous répond par quelques mots abstraits. Cependant, nous exigeons de la clarté. 

L'État agresseur d'Arménie a organisé des élections illégales et la soi-disant «inauguration» dans la région occupée du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. Y a-t-il une réponse adéquate à cela ou pas?! Ce régime criminel a organisé à plusieurs reprises des élections illégales qui n'ont été reconnues par aucun État. Pourquoi n'y a-t-il pas de réponse adéquate à cela? Pourquoi n'est-il pas dit qu'il s'agit d'une provocation et l'Arménie sera responsable de cette provocation. Nous restons sur notre position ferme, la justice est de notre côté. Nous l'avons prouvé sur la scène internationale et sur le champ de bataille, afin que personne n'oublie les combats d'avril».

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Ilham-Aliyev   Karabakh   Arménie   occupation   OSCE