La déclaration de l'Azerbaïdjan, en tant que président du MNA, a été prononcée à une session du Conseil exécutif de l'UNESCO

  04 Juillet 2020    Lu: 1629
 La déclaration de l

Le monde entier a récemment célébré le 75e anniversaire de la Seconde Guerre mondiale. La guerre, qui a coûté très cher en termes de vie humaine, a remodelé notre vision de l'avenir. 

Pourtant, nous assistons à des préoccupations telles que l'érection de monuments pour ceux qui n'ont pas été effacés de notre passé tragique, ceux qui ont servi le nazisme et d'autres idéologies similaires, ceux qui ont collaboré avec les nazis et l'accroissement de l'inculcation de ces idées chez la jeune génération, a déclaré l'ambassadeur Anar Karimov, délégué permanent de la République d'Azerbaïdjan auprès de l'UNESCO, au nom du Mouvement des Non-Alignés, lors de la 209e session du Conseil exécutif de l'UNESCO.

« L'Azerbaïdjan prend la parole en sa qualité de Président du Mouvement des pays Non-Alignés, au nom du MNA/Chapitre UNESCO afin d'exprimer sa vive inquiétude face à la propagation rapide de COVID-19, qui constitue un défi majeur pour l'humanité et nécessite une réponse mondiale fondée sur l'unité, la solidarité et une coopération multilatérale renouvelée.

Tout au long de son histoire, le MNA a joué un rôle fondamental dans le renforcement de la paix et de la sécurité internationale, conformément aux principes de Bandung, tels que le respect de la souveraineté, de l'unité territoriale et de l'intégrité territoriale des États, la non-ingérence dans les affaires intérieures et le droit à l'autodétermination des peuples, la coopération et la solidarité internationales. Ces principes ont été réaffirmés lors de la réunion au sommet en ligne du Groupe de contact du MNA, en réponse au COVID-19, le 4 mai 2020.

Le MNA réaffirme sa détermination à promouvoir la paix, la tolérance et le respect de la diversité culturelle, à relever les défis des valeurs partagées et des droits humains universels, et à lutter contre les inégalités, le racisme, la discrimination, les stéréotypes et les préjugés, par la coopération, le partenariat, l'inclusion, ainsi que le renforcement des capacités et la gouvernance.

Le MNA souligne l'importance des activités de renforcement des capacités de l'UNESCO et l'évaluation de l'impact de ces activités sur le terrain, et estime que cela devrait être une priorité dans la future stratégie à moyen terme du C/4 et du C/5.

Le MNA reconnaît le rôle central de l'UNESCO dans la protection du patrimoine culturel et appelle l'Organisation à promouvoir, soutenir et renforcer la mise en œuvre de la Convention de 1970 sur le trafic illicite des biens culturels. Le MNA condamne la destruction délibérée du patrimoine culturel, le pillage et le vol de biens culturels, les fouilles archéologiques illégales et toute altération du patrimoine culturel comme des crimes graves contre l'histoire et l'identité des peuples du monde.

Le MNA souligne le caractère intergouvernemental de l'UNESCO, tout en rappelant qu'il est important que les organes directeurs de l'organisation continuent à travailler et à exercer leurs fonctions conformément à l'Acte constitutif de l'UNESCO afin, notamment, de prendre des décisions en toutes circonstances.

Le MNA souligne la nécessité de renforcer la mise en œuvre du programme « Mémoire du Monde » et salue les efforts de l'UNESCO pour favoriser les héritages documentaires.

Le MNA soutient l'Agenda Education 2030 et appelle à intensifier les efforts pour créer des communautés et des sociétés alphabétisées, y compris parmi les femmes et les filles en matière d'égalité des sexes et de Priorité Afrique, en utilisant tous les programmes et mécanismes existants de l'UNESCO.

Le MNA exhorte également les États à s'abstenir de promulguer et d'appliquer des mesures coercitives unilatérales qui entravent la pleine réalisation du développement économique et social des États souverains, en particulier des pays en développement », a conclu le délégué permanent. (Azertac)


Tags: Azerbaïdjan   UNESCO   MNA