La Chine envoie des maîtres du kung-fu à la fron­tière avec l’Inde

  29 Juin 2020    Lu: 277
La Chine envoie des maîtres du kung-fu à la fron­tière avec l’Inde

La Chine vient d’an­non­cer l’en­voi de 20 maîtres en arts martiaux chinois au Tibet. Dans cette région où des combats viennent d’op­po­ser l’ar­mée de Pékin à l’Inde, un accord de 1996 inter­dit les armes à feu et les explo­sifs, préci­sait la BBC samedi 27 juin.

Lundi 15 juin, 20 soldats indiens ont été tués au Ladakh, une zone proche de l’Ak­sai Chin, dispu­tée par l’Inde et la Chine. À en croire le quoti­dien The Hindu, ils ont été attaqués à la barre de fer et sont tombés dans la rivière située en contre­bas. Pas un coup de feu n’a été échangé, en respect de l’ac­cord de 1996.

Samedi 20 juin, la chaîne chinoise CCTV a rapporté l’en­voi de 20 combat­tants du club Enbo dans la capi­tale tibé­taine, Lhasa. Elle n’a toute­fois pas précisé leur rôle.

Depuis le 15 juin, la Chine et l’Inde se rejettent la respon­sa­bi­lité des combats qui se sont dérou­lés dans le Ladakh. Dimanche 21 juin, New Delhi a auto­risé ses soldats à faire feu dans la région en cas de circons­tances extra­or­di­naires.

Ulyces


Tags: Chine   Inde