Coronavirus: une usine de Renault Maroc a 32 cas de Covid-19 détectés

  21 Mai 2020    Lu: 583
  Coronavirus:   une usine de Renault Maroc a 32 cas de Covid-19 détectés

L’usine de Casablanca du constructeur automobile a constaté une trentaine de cas de contaminations asymptomatiques à l’occasion d’une campagne de dépistage, annonce Renault jeudi.

Une campagne de dépistage menée par le groupe Renault a conduit à la détection de 32 cas de Covid-19 dans son usine de Casablanca (ouest du Maroc), a annoncé jeudi 21 mai 2020 un communiqué du groupe.

La première vague de tests, menée sur 300 collaborateurs, a permis de détecter 32 cas asymptomatiques, écartant l’hypothèse d’une contamination du virus à l’intérieur de l’usine Somaca, selon ce communiqué.

Une usine réunissant 1 500 personnes
Des dépistages sont également en cours sur le site de Tanger (nord), l’objectif étant de tester tous les effectifs présents, a indiqué une porte-parole du groupe.

Le constructeur automobile qui emploie près de 12 000 personnes au Maroc, dont environ 1 500 à Casablanca, a partiellement relancé ses activités industrielles début mai, après environ six semaines d’arrêt lié à la pandémie et à l’instauration d’un état d’urgence sanitaire au Maroc.

Le groupe a vu ses ventes baisser de 25,9 % à 672 962 véhicules au premier trimestre sur un marché mondial en baisse de 24,6 %, selon les premiers résultats du groupe pour 2020.

En 2019, quelque 400 000 véhicules sont sortis des usines Renault de Tanger et Casablanca, pour près de 90 % destinés à l’exportation, selon les derniers chiffres publiés par le groupe.

Inquiétudes au Maroc sur la viabilité des sites
Le plan d’économie de deux milliards d’euros que Renault doit dévoiler fin mai en réponse à l’effondrement de ses ventes a suscité des interrogations sur l’avenir des sites délocalisés dans la presse marocaine, alors que le gouvernement français souhaite avant tout préserver la production hexagonale.

Pour conquérir de nouveaux marchés et réduire ses coûts, la marque au losange s’est étendue progressivement à l’international, en particulier en Espagne, en Amérique du Sud, en Turquie, en Slovénie, puis au Maroc et en Algérie.

Le développement de l’industrie automobile en zones franches est un des grands axes stratégiques adoptés par le royaume pour diversifier son économie.

Le confinement encore de rigueur au Maroc
Les autorités marocaines ont décidé cette semaine de prolonger le confinement obligatoire jusqu’au 10 juin, invoquant une situation sanitaire stable mais pas rassurante, du fait notamment des foyers de contamination qui continuent d’apparaître dans les familles et les sites industriels.

Le pays de 35 millions d’habitants décompte officiellement 7 185 cas de contamination, dont 196 décès, pour environ 110 000 tests menés.

Avec AFP


Tags: Maroc   Renault   coronavirus