Coronavirus: l'ombre d'une pénurie de médicaments plane sur l'Europe

  07 Avril 2020    Lu: 443
Coronavirus: l

Dans l'attente d'un vaccin contre le nouveau coronavirus, certains médicaments utilisés pour traiter les symptômes de la maladie risquent de manquer cruellement en Europe, continent le plus endeuillé.

La pandémie de covid-19 mange les stocks, des sédatifs administrés pour l'intubation de patients qui luttent pour respirer, jusqu'aux médicaments antipaludéens dont l'utilisation a été encouragée par le président américain Donald Trump. «La disponibilité continue des médicaments, en particulier ceux utilisés pour les patients atteints de covid-19, est une préoccupation majeure», a déclaré lundi l'Agence européenne du médicament (EMA), basée à Amsterdam.

L'Europe, qui compte plus de 50.000 morts, espère une poursuite de la baisse du nombre de décès, mais le chemin est encore long et certains pays commencent à constater des pénuries de médicaments, ou s'attendent à ce que ces pénuries se produisent «très bientôt», indique l'EMA dans un communiqué. Fin mars, neuf grands hôpitaux européens ont lancé un appel à l'aide, demandant une coopération internationale pour garantir un approvisionnement régulier en produits médicaux.

Ils craignent être à court de médicaments essentiels pour les patients en services de réanimation, tels que des relaxants musculaires, des sédatifs et des médicaments analgésiques, consommés rapidement et avec un réapprovisionnement «insuffisant ou inexistant» en raison de l'afflux de malades du coronavirus.

Une situation de «crise sanitaire extraordinaire» qui conduit l'EMA à prendre des mesures : dorénavant, chaque société pharmaceutique rendra compte directement à l'agence pour une meilleure communication entre l'industrie et l'Union européenne.

Un comité exécutif existant, consacré aux pénuries de médicaments causées par «des événements majeurs», qui regroupe l'EMA, la Commission européenne et les autorités compétentes de chaque pays membre, va examiner les réglementations qui pourraient être assouplies pour garantir l'approvisionnement.

AFP


Tags: Coronavirus   médicaments   Europe