Le nouveau coronavirus peut sans doute être transmis en parlant (responsable américain)

  03 Avril 2020    Lu: 454
Le nouveau coronavirus peut sans doute être transmis en parlant (responsable américain)

Il semble possible que le nouveau coronavirus se transmette quand les gens parlent et respirent, a déclaré un haut responsable scientifique du gouvernement américain vendredi 3 avril, alors que la Maison Blanche se prépare à recommander le port de masques à la population.

La transmission par voie aérienne fournirait une explication longtemps recherchée à la haute contagiosité apparente du virus responsable de la pandémie de Covid-19. Le docteur Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des maladies infectieuses et conseiller de Donald Trump sur l'épidémie, a évoqué sur Fox News ce vendredi des informations indiquant que «le virus peut en réalité se transmettre quand les gens ne font que parler, plutôt que seulement lorsqu'ils éternuent ou toussent».

Mercredi dernier, les Académies américaines des sciences ont détaillé dans une lettre envoyée à la Maison Blanche plusieurs résultats scientifiques préliminaires faisant pencher la balance en faveur d'une transmission du virus via l'air expiré par les gens (les «aérosols» dans le jargon scientifique), et non plus seulement par les gouttelettes projetées lors d'un éternuement directement sur le visage d'autres personnes ou sur des surfaces (où il a été démontré que le virus pouvait survivre des heures voire des jours, selon le type de surface). «Les travaux de recherche actuellement disponibles soutiennent la possibilité que le SARS-CoV-2 puisse être transmis par des bioaérosols générés directement par l'expiration des patients», écrit Harvey Fineberg, président du comité sur les maladies infectieuses émergentes, dans une lettre au nom des Académies et revue par plusieurs autres experts.

De leur côté, des chercheurs de l'université de Hong Kong ont récemment observé que le port de masques réduisait la quantité de coronavirus expirés par des malades (l'expérience a été faite avec des virus autres que SARS-CoV-2). Et des chercheurs chinois à Wuhan ont prélevé des échantillons d'air dans diverses pièces d'hôpitaux de la ville et découvert des concentrations élevées du nouveau coronavirus, notamment dans les toilettes et les salles où les soignants enlevaient leurs équipements de protection.

AFP


Tags: coronavirus