Israël: Benny Gantz élu président de la Knesset

  27 Mars 2020    Lu: 485
  Israël:   Benny Gantz élu président de la Knesset AA

La Knesset israélienne (parlement) a élu, jeudi, le chef du parti d'opposition "Bleu-Blanc", Benny Gantz, à sa présidence, selon les médias locaux.

"La démocratie israélienne n'est pas négociable, la justice démocratique prévaudra et la 23e Knesset reviendra sur la bonne voie", a déclaré Gantz, lors de sa première intervention en tant que président de la Knesset.

Et d’ajouter : "Depuis plus d'un an, un gouvernement de transition qui n'a pas de mandat du peuple dirige nos vies".

Le journal Yediot Aharonot a cité, jeudi, des sources au sein du parti "Bleu-Blanc" affirmant que "le but de cette démarche est de soutenir les négociations pour former un gouvernement d'unité (un gouvernement d'urgence) avec le Likoud (dirigé par Benjamin Netanyahu)".

Mercredi, le président de la Knesset, Yuli Edelstein, a remis sa démission, quelques heures avant le délai fixé par la Cour suprême, ouvrant la voie aux élections pour choisir un successeur.

Selon Yedioth Ahronoth, le Premier ministre sortant, Benjamin Netanyahu, a voté pour Gantz comme président de la Knesset.

Le journal a souligné que l'élection de Gantz à la tête de la Knesset, pourrait conduire à une scission au sein du parti «Bleu-Blanc», en raison de l'opposition de certains dirigeants du parti à ce sujet.

Et de rapporter que Yair Lapid, le deuxième homme du parti "Bleu et Blanc", avait quitté le groupe "WhatsApp" des chefs de parti, exprimant sa colère face à la décision de Gantz de se porter candidat à la direction de la Knesset.

Un autre chef de parti, Moshe Ya'alon, a décidé de se séparer du «Bleu-Blanc», selon Yedioth Ahronoth.

À son tour, le député arabe de la Knesset, Ahmed Tibi, chef de la Liste arabe commune, a déclaré : "Après que Gantz et Netanyahu soient parvenus à des accords pour former un gouvernement dirigé par Benjamin Netanyahu, ce qui se passe à la Knesset aujourd'hui n'est pas un drame mais plutôt une mascarade."

Et d’ajouter, selon une déclaration publiée par son bureau : " J'ai dit auparavant qu’on ne pouvait pas compter en politique sur les transfuges de la police et du Shabak (Agence de sécurité intérieure israélienne). Aujourd’hui, la direction de l'armée est également à ajouter à cette liste, et je me demande comment Benny Gantz peut ramper vers Netanyahu, alors qu’il a été chargé par le chef de l'État de former un gouvernement ayant reçu l'aval de 61 membres de la Knesset."

"Benny Gantz a prouvé que lui et les membres de son parti, qui ont rampé derrière lui, sont des reptiles, sans colonne vertébrale, c'est honteux", a-t-il fustigé en terme de conclusion.

AA


Tags: Israël   Knesset