Coronavirus: premières localités confinées en Espagne, toutes les écoles ferment

  13 Mars 2020    Lu: 948
Coronavirus: premières localités confinées en Espagne, toutes les écoles ferment

Quatre localités de Catalogne ont été placées sous confinement jeudi, une première en Espagne dont les régions les unes après les autres ont décrété la fermeture des écoles pour tenter d'enrayer la progression du nouveau coronavirus.

Depuis le début de la semaine, les cas se sont multipliés à une vitesse exponentielle en Espagne, poussant le gouvernement à prendre des mesures de plus en plus draconiennes pour éviter un scénario similaire à celui de l'Italie, le pays le plus touché après la Chine.

Le ministère des Transports a interdit les escales de navires de croisière et les arrivées de paquebots italiens dans tous les ports espagnols, et suspendu les liaisons maritimes et aériennes avec le Maroc. Madrid avait déjà suspendu tous les vols en provenance d'Italie. Les bateaux de croisière sont des visiteurs fréquents des îles Baléares ou des ports comme Barcelone et Valence notamment.

La mesure a été prise alors que l'intégralité du gouvernement attendait les résultats de tests après qu'une ministre s'était révélée être l'une des plus de 3.000 personnes contaminées dans le pays. Seule une deuxième ministre s'est révélée positive, Carolina Darias, qui détient les portefeuilles de la Politique territoriale et la Fonction publique, ont annoncé dans la soirée les services du Premier ministre Pedro Sanchez.

Depuis 21H00 les quelque 66.000 habitants de quatre municipalités de Catalogne (Igualada, Odena, Santa Margarida de Montbui et Vilanova del Cami) «ne peuvent pas quitter leur agglomération» mais ne sont pas confinés à domicile, a annoncé la protection civile de cette région du nord de l'Espagne, devenue un des pays d'Europe les plus touchés par la pandémie. Le dernier bilan publié jeudi soir recensait 3.052 cas tandis que le nombre de morts était passé à 84, près du double des 48 décès enregistrés la veille.

Dans la foulée de Madrid, la région la plus touchée, toutes les autres régions ont annoncé la fermeture des écoles et des universités au pus tard lundi. La 17e et dernière, Castille et Léon, devait le faire vendredi, selon un quotidien local.

Krach boursier à Madrid

La ministre de l'Egalité Irene Montero, membre du parti de gauche radicale Podemos, avait été la première testée positive, forçant tous les membres de l'exécutif à se soumettre aux tests. Son partenaire Pablo Iglesias, chef de Podemos, est en quarantaine.

Du coup le chef du gouvernement a pour la première fois tenu une conférence de presse sans journalistes présents physiquement pour annoncer des mesures économiques d'urgence: moratoire ou report des impôts pour les entreprises affectées ainsi que des facilités de financement pour les secteurs touchés comme celui du tourisme (12% du PIB espagnol). Au total, 4,2 milliards d'euros seront débloqués directement par l'Etat - dont près de 3 milliards destinés aux systèmes de santé régionaux. Le montant des reports d'impôts et de cotisations pourrait atteindre 14 milliards environ. «Pour vaincre le virus, la responsabilité et la discipline sont essentielles», a souligné M. Sanchez, répondant aux questions posées uniquement par messagerie instantanée ou vidéo.

Dans le sillage des marchés mondiaux, la Bourse de Madrid a clôturé sur la pire chute de son histoire à -14,06%, accumulant une baisse de 33% depuis le début de l'année. Le roi et la reine ont également été testés pour le coronavirus car ils avaient participé il y a quelques jours à un événement avec la ministre, a indiqué le palais royal à l'AFP.

Irene Montero, qui a participé dimanche à une manifestation de 120.000 personnes à Madrid pour la Journée de la Femme, n'est pas la seule responsable politique contaminée. Le chef du parti d'extrême droite Vox Santiago Abascal et plusieurs de ses collègues ont ainsi été testés positifs, ainsi qu'une députée conservatrice.

Real Madrid en quarantaine

Dans un pays où le football est le sport roi, la Ligue espagnole de football a annoncé la suspension au minimum des deux prochaines journées du championnat tandis que le Real Madrid, l'un des clubs les plus célèbres au monde, a été placé en quarantaine.

Les événements culturels de plus de mille personnes sont interdits dans les régions les plus touchées, Madrid en particulier qui compte 1.388 contaminations et 38 morts. Les transports publics sont désormais désinfectés tous les jours dans la capitale.

Le ministère de la Culture a annoncé la fermeture au public de tous les musées d'Etat du pays. L'Escorial et le Palais royal de Madrid ferment également leurs portes.

AFP


Tags: coronavirus   Espagne