Allemagne: l'extrême droite se maintient in extremis à Hambourg

  24 Février 2020    Lu: 271
  Allemagne:   l

L'extrême droite allemande a réussi malgré un recul à se maintenir in extremis au parlement de Hambourg lors d'élections régionales dimanche marquées aussi par une lourde défaite des conservateurs d'Angela Merkel.

Selon les chiffres quasi définitifs publiés lundi matin, l'Alternative pour l'Allemagne (AfD) a obtenu 5,3% des voix. Ce score est en baisse par rapport aux 6,1% obtenus par ce parti antimigrants et anti-élites lors des dernières élections dans la cité-Etat de Hambourg en 2015.

Le repli intervient alors que l'extrême droite allemande est accusée d'avoir créé un climat politique favorable en Allemagne à des attentats racistes comme ceux commis la semaine dernière à Hanau, faisant neuf victimes, toutes immigrées.

Un temps déclaré hors-course par les premières estimations à la sortie des urnes, l'AfD a finalement réussi à dépasser le seuil de 5% requis pour être représenté au Parlement de Hambourg. C'est «un grand succès car nous avons été exposés aux campagnes de l'ensemble de l'establishment politique de cette ville de Hambourg», s'est félicité le représentant local du parti, Dirk Nockemann.

Quant aux libéraux du FDP, ils pourraient eux finalement sortir de l'assemblée régionale. Si leur score actuel flirte avec les 5% (contre 7,4% en 2015), de nouveaux décomptes doivent encore être effectués, notamment dans un bureau de vote où le parti est étrangement arrivé en seconde position avec plus de 20% des voix.

Ce parti a été l'un des protagonistes de la récente polémique dans l'Etat de Thuringe, dans l'est du pays, où un libéral a pris la présidence régionale à la faveur d'une alliance entre droite et extrême droite inédite depuis la Seconde guerre mondiale, avant de démissionner sous la pression.

L'imbroglio en Thuringe a été le déclencheur de la crise qui secoue depuis les conservateurs de la chancelière Angela Merkel (CDU).

Ce parti, privé de direction et à la recherche d'une ligne politique cohérente, a été sanctionné dans les urnes à Hambourg, n'arrivant qu'en troisième position avec 11,2%, un repli de 4,7 points en cinq ans.

AFP


Tags: Allemagne