Tesla obligé de stopper l’abattage d’arbres pour sa première usine d’Europe

  17 Février 2020    Lu: 471
Tesla obligé de stopper l’abattage d’arbres pour sa première usine d’Europe

Un tribunal allemand a obligé le constructeur de véhicules électriques américain Tesla à arrêter d’abattre des arbres pour sa première usine d’Europe en raison d’une plainte déposée par un groupe environnementaliste.

Un tribunal allemand a ordonné à Tesla Inc de cesser de défricher des terres forestières près de Berlin pour construire sa première usine européenne de voitures et de batteries, relate Reuters.

Tesla avait reçu en janvier le feu vert de l’Office fédéral de l'environnement pour dégager 92 hectares de forêt à Grünheide, dans la région du Brandebourg, limitrophe de Berlin.

Or, le permis de construire la Gigafactory n'a pas encore été délivré, ce qui signifie que la société d’Elon Musk préparait le terrain à ses propres risques, indique Reuters.

Dans un communiqué, le tribunal allemand a déclaré qu'il avait donné l'ordre d'arrêter l'abattage des arbres car celui-ci aurait pu s’achever trois jours plus tard. Dans ce cas-là, les juges n’auraient pas eu le temps de rendre leur verdict à la suite de la plainte déposée par le groupe environnementaliste local Gruene Liga Brandenburg (Ligue verte de Brandebourg).

«Il ne faut pas suggérer que la requête de protection juridique présentée par la Ligue verte n'a aucune chance d'aboutir», a indiqué le tribunal.

Tesla contrarié par des fourmis
Le constructeur, qui doit ouvrir son site près de Berlin en 2021, s’est engagé à préserver des espèces locales en danger, notamment des fourmis, oiseaux et chauves-souris en hibernation. Mettre en œuvre ses engagements risque pourtant de lui prendre du temps.

Tesla possède actuellement deux Gigafactories aux États-Unis et une à Shanghai, en Chine.

Sputnik


Tags: Tesla