Chasse à l'homme pour les passagers du Westerdam après un cas de coronavirus signalé

  17 Février 2020    Lu: 270
Chasse à l

Le diagnostic établissant qu'une passagère américaine du paquebot Westerdam avait contracté le coronavirus à son arrivée en Malaisie a été confirmé par un second test, a indiqué dimanche la vice-Première ministre malaisienne Wan Azizah Wan Ismail. 

La femme, âgée de 83 ans, faisait partie des 1.455 passagers du paquebot autorisé à accoster jeudi au Cambodge après s'être vu refuser l'accès au territoire de cinq autres pays voisins. Le ministre de la Santé cambodgien avait demandé à son homologue malaisien d'effectuer un nouveau test sur l'octogénaire après l'annonce de son diagnostic positif samedi.

Selon l’agence Reuters, la Holland America Line a déclaré qu’elle travaille avec les gouvernements et des experts des centres américains de contrôle des maladies (CDC) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour suivre les passagers débarqués du Westerdam. Elle précise qu’aucun des 1.454 autres passagers et 802 membres d’équipage n’avait signalé de symptômes.

‘Les clients qui sont déjà rentrés chez eux seront contactés par leur service de santé local et recevront de plus amples informations’, déclare la compagnie. ‘Ces experts (de la santé) travaillent avec les autorités sanitaires nationales compétentes pour enquêter et assurer le suivi des personnes qui ont pu être en contact avec la passagère’, a déclaré le Dr Grant Tarling, médecin-chef de la Holland America Line.

Singapour a annoncé pour sa part dimanche la détection de trois nouveaux cas de coronavirus portant ainsi leur nombre à 75 dans la cité-Etat. Parmi les nouveaux cas, figure un membre de l'armée de l'air singapourienne.

RTBF


Tags: coronavirus