Birmanie: une vingtaine d'enfants blessés par des tirs de mortier sur leur école

  13 Février 2020    Lu: 334
  Birmanie:   une vingtaine d

Une vingtaine d'enfants ont été blessés jeudi par des tirs de mortier qui ont touché leur école primaire dans l'État Rakhine, région de l'ouest de la Birmanie en proie à une double spirale de tensions ethniques et religieuses, a-t-on appris auprès d'un responsable local. L'origine des tirs n'était pas connue dans l'immédiat.

 

«Une petite fille est gravement blessée. Les autres enfants sont blessés aux mains et aux jambes», a rapporté Thar Aye Maung, enseignant dans l'école du village de Khamwe dans le canton de Buthidaung. Tous sont membres de l'ethnie Khami, une minorité bouddhiste. Les combats entre l'armée birmane et les rebelles de l'Armée d'Arakan (AA) se déroulaient à environ trois kilomètres du village. «Nous ne pensions pas que les obus pouvaient atteindre notre école», a ajouté l'enseignant.

Depuis janvier 2019, des dizaines de civils ont été tués, des centaines blessés et quelque 100.000 déplacés et l'intensification des violences entre les forces armées et l'AA. Cette faction lutte pour plus d'autonomie pour la population bouddhiste de la région. Il n'y a «aucune raison» de croire que le mortier a été tiré sur l'école par l'armée, a déclaré le porte-parole du commandement occidental, le colonel Win Zaw Oo, ajoutant que l'AA s'empare parfois d'armes et de munitions qui appartiennent aux militaires. Elle «tire sur des villages avec nos obus et affirme ensuite à tort que l'armée est responsable», a-t-il accusé. (AFP)


Tags: Birmanie