Yémen: deux morts dans une nouvelle attaque attribuée aux Houthis

  23 Janvier 2020    Lu: 359
  Yémen:   deux morts dans une nouvelle attaque attribuée aux Houthis

Deux civils ont été tués et quatre autres blessés dans une attaque au missile visant la maison d'un député à Marib, à l'est de Sanaa, ont déclaré jeudi les autorités yéménites qui ont imputé la responsabilité de la frappe aux rebelles Houthis.

Une autre attaque au missile, également attribuée aux Houthis avait fait 116 morts samedi également à Marib, une ville tenue par les forces gouvernementales située à 170 km à l'est de Sanaa. Le missile a touché mercredi soir la maison du député progouvernemental Mossad Hussein Al-Sawadi à Marib, tuant sa belle-fille et l'une de ses petites filles, âgée de 16 ans, a indiqué le chef des enquêtes criminelles, le colonel Hussein Huleissi. «Le député a été grièvement blessé et trois de ses proches ont été touchés», a ajouté le responsable cité par l'agence Saba, contrôlée par le gouvernement. «La maison a été totalement détruite par cette attaque lancée par les Houthis», a-t-il ajouté.

Samedi, un missile s'était abattu sur la mosquée d'un camp militaire des forces du gouvernement à Marib, au moment de la prière, faisant 116 morts, en majorité des soldats. Les rebelles n'ont ni revendiqué ni nié la responsabilité de ces attaques. Des responsables de la province de Marib ont annoncé jeudi le démantèlement de deux «cellules» qui ont facilité, selon elles, l'attaque de mercredi.

L'Arabie saoudite dirige depuis 2015 une coalition militaire qui appuie les forces fidèles au gouvernement yéménite face à l'insurrection des Houthis. Soutenus par l'Iran, ces derniers ont pris depuis 2014 le contrôle de la capitale Sanaa et plusieurs régions. Selon diverses organisations humanitaires, la guerre au Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, essentiellement des civils. Le pays connaît la pire crise humanitaire au monde d'après l'ONU. (AFP)


Tags: Yémen   Houthis