La Maroc s’apprêterait à acheter 400 millions d’euros d’armements à la France

  22 Janvier 2020    Lu: 460
La Maroc s’apprêterait à acheter 400 millions d’euros d’armements à la France

La France va vendre au Maroc des systèmes d'artillerie sur camion et leurs munitions ainsi que des missiles VL-Mica terrestre pour un montant total de 400 millions d’euros, ont indiqué des sources au journal La Tribune qui précise que ces contrats seront finalisés lors de la visite d’Emmanuel Macron au royaume chérifien prévue début février.

Le Maroc a conclu avec la France des contrats d’achat d’armements pour un montant complet de 400 millions d’euros, ont confié des sources concordantes au journal français La Tribune. Ces contrats devraient être annoncés lors de la visite d’État du Président Macron les 12 et 13 février au royaume chérifien, précise le quotidien.

Ainsi, ces sources indiquent que le constructeur français Nexter a récemment signé un contrat portant sur la vente de systèmes d'artillerie sur camion Caesar pour un montant de 170 millions d’euros, et de ses munitions pour une somme de 30 millions d’euros, totalisant ainsi 200 millions d’euros de ventes au Maroc. Par ailleurs, le missilier MBDA a vendu en 2019 pour 200 millions d'euros de missiles VL-Mica terrestre, ajoute le média.

Mais en plus de ces deux contrats, le constructeur Naval Group travaillerait également sur un projet de maintenance des navires militaires marocains au port de Casablanca, à savoir trois corvettes Sigma vendues par le néerlandais Schelde en 2011 et 2012 et la frégate multimissions FREMM vendue en 2008 par la France.

En termes statistiques, la France a vendu au Maroc pour 1,8 milliard d'euros de matériel militaire et d’armes entre 2008 et 2018, dont deux satellites espions en 2013 (Airbus et Thales).

L’industrie militaire américaine en pointe au Maroc

Les États-Unis restent de loin le premier fournisseur d’armes du Maroc. En effet, selon La Tribune, Lockheed Martin modernisera pour les Forces armées royales (FAR) 23 F-16V sur les 24 achetés en 2008 pour un montant de près de un milliard de dollars. Le constructeur américain doit également assurer le maintien en condition opérationnelle des F-16V marocain pour un montant de 250 millions de dollars. Ceci en plus du fait que le royaume chérifien a décidé de renforcer son armée de l’air avec 25 F-16C pour un montant de 3,7 milliards de dollars.

Rabat va également acquérir auprès de Boeing 36 hélicoptères d'attaque AH-64E Apache pour un coût estimé à 4,25 milliards de dollars et trois hélicoptères CH-47D Chinook pour une somme de 134 millions de dollars.

Pour les besoins de son armée de terre, le Maroc achètera auprès de Raytheon des missiles antichars filoguidés TOW-2A pour un coût estimé à 776 millions de dollars.

Ainsi, le royaume chérifien achètera pour 10,38 milliards de dollars en 2019 aux États-Unis. Ceci en plus du contrat conclu en 2018 entre les deux parties portant sur la modernisation de 162 chars Abrams pour un coût estimé à 1,25 milliard de dollars.

Lors de la deuxième réunion de la commission bilatérale maroco-saoudienne tenue les 3 et 4 décembre 2019 à Rabat, l’Arabie saoudite a annoncé un plan d'aide militaire pluriannuel de 22 milliards de dollars au profit du Maroc destiné à soutenir la formation, la logistique et l'industrie locale d'armement.

Sputnik


Tags: Maroc   France   armes