Les frappes iraniennes ont blessé onze soldats américains

  17 Janvier 2020    Lu: 525
Les frappes iraniennes ont blessé onze soldats américains

Le président américain Donald Trump avait assuré dans un discours télévisé, au lendemain de l'attaque, qu'aucun Américain n'avait été blessé par les tirs de missiles iraniens.

Onze soldats américains ont été soignés pour des blessures légères suite à l'attaque de missiles iraniens sur une base en Irak où étaient basées des troupes américaines, le 8 janvier dernier, a finalement admis jeudi soir l'armée américaine après avoir affirmé le contraire.

«Alors qu'aucun membre de l'armée américaine n'a été tué dans l'attaque du 8 janvier contre la base aérienne al-Assad, plusieurs ont été traités pour des commotions liés aux explosions et sont toujours en cours d'évaluation», a déclaré le capitaine Bill Urban, porte-parole du Commandement militaire central.

««Dans les jours qui ont suivi l'attaque, par mesure de précaution, certains membres du personnel ont été transportés de la base aérienne d'Aïn al-Assad, en Irak, vers le Centre médical régional de Landstuhl, en Allemagne. D'autres ont été envoyés au camp d'Arifjan, au Koweït, pour y subir un examen de suivi», a indiqué jeudi le porte-parole du commandement central de l'armée américaine. Huit personnes ont été transportées à Landstuhl, et trois au camp Arifjan, précise le porte-parole.

Dans la nuit du 7 au 8 janvier, Téhéran avait lancé des missiles contre les bases d'Aïn al-Assad (ouest) et d'Erbil (nord), où sont stationnés certains des 5.200 soldats américains, en représailles à l'élimination du général iranien Qassem Soleimani. «Aucun Américain n'a été blessé dans les attaques de la nuit dernière», avait déclaré peu après le président américain Donald Trump dans un discours télévisé.

Quelque 1.500 soldats étaient déployés dans la base aérienne d'Al Assad, dans l'ouest de l'Irak.

Reuters


Tags: Iran   USA