«L'Azerbaïdjan a isolé l'Arménie de tous les projets importants»

  14 Janvier 2020    Lu: 1086
 «L

«Aujourd'hui, grâce à nos efforts, l'Arménie est une impasse politique, économique, d'investissement, d'énergie et de transport. Cela continuera jusqu'à ce qu'ils quittent nos terres»

C'est ce qu'a annoncé le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev, lors d'une réunion consacrée au bilan de l’année 2019.

Le président a déclaré que l'Azerbaïdjan mettait en œuvre de grands projets d'importance mondiale: «Parmi eux figurent les oléoducs Bakou-Novorossiisk, Bakou-Soupsa, Bakou-Tbilissi-Ceyhan, et les gazoducs Bakou-Tbilissi-Erzurum, TANAP. Le corridor gazier sud sera mis en service cette année. D'année en année, le volume de transport de marchandises à travers le pays augmente. Bakou-Tbilissi-Kars fait partie intégrante du corridor de transport Est-Ouest. Nous avons mis en œuvre avec succès ce projet avec les pays voisins - la Turquie et la Géorgie. Les travaux avec nos autres voisins - la Russie et l'Iran sur le corridor de transport Nord-Sud sont en cours avec succès et ce corridor fonctionne pratiquement. Simplement, les prochaines étapes sont prises pour rendre ce couloir plus efficace. L'Arménie est restée loin de ces énormes projets d'énergie et de transport. Ce sont nos voisins, mais aussi les voisins de l'Arménie, à l'exception de la Russie. Autrement dit, nous avons construit des relations avec nos voisins sur la base de l'amitié, de la coopération et de la sincérité, c'est pourquoi nous avons réalisé ces projets. L'Arménie traite ses voisins avec mépris depuis des siècles, veut arracher quelque chose à leurs voisins, revendique leur terre, falsifie l'histoire, falsifie les monuments historiques et tente de s'approprier. Voilà la différence».

Le chef de l'Etat a ensuite noté: «Nous avons isolé l'Arménie de ces projets d'énergie et de transport et nous ne l'avons jamais cachée. J'ai dit il y a des années que nous isolerions l'Arménie de tous les projets importants mis en œuvre avec notre participation dans la région, et nous y sommes parvenus. Aujourd'hui, grâce à nos efforts, l'Arménie est un impasse politique, économique, d'investissement, d'énergie et de transport. Cela continuera jusqu'à ce qu'ils quittent nos terres».

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Arménie   Karabakh   Ilham-Aliyev