Vents violents sur le sud-ouest de la France : un mort, cinq blessés, 600 personnes évacuée

  14 Décembre 2019    Lu: 440
  Vents violents sur le sud-ouest de la France :   un mort, cinq blessés, 600 personnes évacuée

Un homme a été tué, au moins cinq autres personnes ont été blessées vendredi et environ 600 habitants ont été évacuées dans le sud-ouest de la France, en raison des vents violents qui fouettaient dans la nuit le littoral atlantique et l'intérieur des terres, selon les autorités.

Dans le sud-ouest, un automobiliste de 70 ans a été tué en fin de matinée sur une route du Pays basque, près du village d'Ilharre, lorsque son véhicule a percuté violemment un arbre tombé sur la chaussée à cause des intempéries, selon les pompiers. Cinq autres personnes ont été blessées par des chutes d'arbres sur leur voiture, dont deux hommes de 45 et 22 ans grièvement. Trois autres conducteurs ont été légèrement blessés dans des circonstances similaires. Environ 600 personnes ont été évacuées dans le calme "par mesure de précaution", dans huit communes, à proximité du confluent des Gaves de Pau et d'Oloron en prévision d'un pic de crue samedi matin. L'eau a commencé à atteindre l'intérieur de certaines maisons vendredi en fin de journée dans le village de Peyrehorade, a constaté un photographe de l'AFP.

Les pompiers sillonnaient vendredi les quartiers évacués de la commune pour convaincre les derniers habitants qui refusaient de partir. Ils ont également porté secours à deux personnes sur le toit de leur véhicule et à 15 personnes à bord de sept véhicules dont un poids lourd, bloqués par les eaux dans une ville voisine. Par mesure de précaution, 22 résidents d'une maison de retraite du secteur ont aussi été évacués. Par ailleurs, les autorités ont appelé les organisateurs de manifestations sportives à annuler leur événement. Le match de Coupe d'Europe de rugby Pau-Cardiff, prévu dans la soirée à Pau, a été annulé.

L'épisode pluvieux et venteux a atteint son pic en fin de nuit sur la côte atlantique et jusque loin en plaine, avec des pointes à 143 km/h relevées à Millau (sud). Au plus fort de l'épisode dans la nuit de jeudi à vendredi, 400.000 foyers ont été privés d'électricité, selon le gestionnaire du réseau de distribution Enedis.

Au total, 23 départements dans le sud-ouest, les Alpes, la Corse et le nord du pays, sur la façade de la Manche, étaient placés vendredi soir en "vigilance orange" et les Pyrénées-Atlantiques en "vigilance rouge" par Météo France, principalement pour des vents violents et des inondations.

La Corse, île française en Méditerranée, était balayée par des vents allant au-delà des 200 km/h. A 22h00, 26.500 clients étaient privés d'électricité et la circulation des trains sur l'île a été suspendue jusqu'à samedi après-midi. Le trafic maritime de et vers la Corse était également fortement perturbé et plusieurs vols au départ et à l'arrivée de l'aéroport de Bastia ont été annulés.

Dans les Alpes, Météo-France a également mis en garde contre un risque d'avalanche "fort", précisant que "quelques grandes avalanches ont déjà été signalées ce vendredi en Isère".

AFP


Tags: France   vents