Un parfum Chanel déclenche l’alarme aux explosifs de l’aéroport

  14 Décembre 2019    Lu: 415
Un parfum Chanel déclenche l’alarme aux explosifs de l’aéroport

Une actrice a été arrêtée à l’aéroport en Australie avant son vol lorsque le test d’explosifs s’est déclenché à son passage au contrôle. Après que rien d’illégal n’a été trouvé dans ses affaires, les agents de sécurité ont établi que l’alarme avait été activée par une substance chimique émanant de son parfum Chanel.

En Australie, une passagère a été fouillée à l'aéroport après qu’un test anti-explosifs s’est avéré positif, relate le quotidien local. L’accident a eu lieu à l’aéroport de Nouvelle-Galles du Sud.

Les agents de sécurité ont arrêté Rhonda Burchmore lors d'un contrôle avant son vol, car un signal d'alarme s’était déclenché trois fois sur l'appareil vérifiant la présence de traces d'explosifs.

«J’ai dû être fouillée trois fois à l'aéroport de Dubbo, mon permis a été saisi et un rapport écrit après que l'alarme s’est déclenchée trois fois, ce qui a pris 30 minutes seulement pour comprendre que c'était le nitrate contenu dans mon parfum Chanel - ils ont dit que cela arrive avec le parfum coûteux!», a écrit l’actrice sur son compte Twitter.

Les agents n’ont rien constaté de suspect chez elle, avant que l’un d’eux n’ait enfin l’idée de lui poser la question si par hasard elle n’utilisait pas de parfum de luxe, est-il indiqué. Par la suite, il a été établi que le résultat positif du test sur les explosifs pouvait être dû à une substance qui faisait partie du parfum Chanel dont s’était aspergée l’actrice avant le vol.

Apparemment, cela n’est pas un cas isolé. La publication explique que ce n'est pas la première fois que des ingrédients de produits cosmétiques affectent les résultats lors de la vérification des explosifs à l'aéroport. Des incidents similaires ont été signalés, par exemple avec des composants de crème pour les mains, de lotions et d'autres produits de soins, rappelle le média.

Sputnik


Tags: Chanel   Australie