Paris lance un avertissement aux USA suite à leurs menaces contre le Nord Stream 2

  10 Décembre 2019    Lu: 604
Paris lance un avertissement aux USA suite à leurs menaces contre le Nord Stream 2

L’intention des congressistes américains de sanctionner le projet de gazoduc Nord Stream 2 se heurte à une protestation de Paris: Bruno Le Maire a annoncé que la France s’opposait fondamentalement à toute mesure extraterritoriale américaine et a promis qu’elle continuerait de défendre l’application des réglementations juridiques de l'UE.

Pour le Nord Stream 2, la bataille s’annonce farouche: après que le projet a reçu l’autorisation du dernier pays concerné, le Danemark, pour la pose du gazoduc, les États-Unis ont décidé de recourir à leur budget défense pour stopper l’installation russe. Dans une interview aux médias russes, Bruno Le Maire s’est prononcé contre cette mesure extraterritoriale américaine.

Selon le ministre français de l’Économie, Paris s’oppose fondamentalement à toute mesure extraterritoriale américaine, et pas seulement dans le cadre de ce projet.

«La France continuera de défendre l’application des réglementations juridiques de l'UE, tant en termes d'avantages pour l’ensemble de l’Union que pour les intérêts d’Engie, dont l’État est actionnaire», a-t-il déclaré, soulignant que Paris en a fait part aux autorités américaines.

Sanctions contre le projet
La Commission des forces armées de la Chambre des représentants et le Comité des forces armées du Sénat américain ont adopté le budget défense pour l’année fiscale 2020. Il prévoit notamment des sanctions contre les gazoducs Nord Stream 2 et Turkish Stream dans le cadre des mesures visant à contenir la Russie.

Nord Stream 2
Le projet prévoit la construction de deux conduites d'une capacité de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an reliant le littoral russe à l'Allemagne via la mer Baltique. Il a été mis au point par la société russe Gazprom, en coopération avec les entreprises européennes Engie, OMV, Shell, Uniper et Wintershall.

Sputnik


Tags: France   USA   NordStream2