Contestation en Iran : des victimes pourront être reconnues «martyrs»

  05 Décembre 2019    Lu: 540
  Contestation en Iran :   des victimes pourront être reconnues «martyrs»

L'ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême iranien a approuvé les recommandations d'un rapport officiel proposant que les personnes tuées dans les récents troubles sans y avoir «joué aucun rôle» soient reconnues comme «martyrs», indique jeudi son site officiel.

Le titre de «martyr» est généralement accordé aux soldats tués au front. Il ouvre généralement la voie à des avantages financiers pour les descendants ou les proches ainsi qu'à des facilités à l'embauche ou à l'accès à l'université.

Ce rapport, indique le site de l'ayatollah Ali Khamenei, identifie trois types de personnes ayant pu être tuées dans les manifestations et violences ayant touché l'Iran pendant quelques jours à la mi-novembre : des «citoyens» n'ayant «joué aucun rôle» dans la contestation, des gens ayant pris part à des manifestations, et des émeutiers «armés».

La contestation avait éclaté le 15 novembre dès l'annonce d'une forte hausse du prix de l'essence, en pleine crise économique, et a touché une centaine de villes.

Les autorités ont dit avoir ramené l'ordre en quelques jours. Au prix d'une «horrible tuerie», selon l'ONG de défense des droits humains Amnesty International, pour qui au moins 208 personnes auraient été tuées par les forces armées.

Téhéran, qui qualifie de «mensonges absolus» les bilans fournis par des «groupes hostiles», n'a jusqu'à présent confirmé que cinq décès : quatre membres des forces de l'ordre tués par des «émeutiers» et un civil. (AFP)


Tags: Iran   protestations