Cavusoglu: Les S-400 n'ont pas été achetés pour être stockés

  27 Novembre 2019    Lu: 385
  Cavusoglu: Les S-400 n

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a réaffirmé que la Turquie est décidée à activer le système de défense antiaérienne S-400 achetée à la Russie.

Le Chef de la diplomatie turque s’exprimait, mercredi à Ankara, lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre somalien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ahmed Isse Awad.

Cavusoglu en a profité pour revenir sur les polémiques avec Washington au sujet de l’achat et l’utilisation du système S-400 acheté par la Turquie à la Russie.

Il a expliqué que cette acquisition est avant tout une réponse aux besoins de la Turquie en matière de défense aérienne. Il a surtout rappelé que cet achat est la conséquence du refus américain de vendre des Patriot à la Turquie.

Aujourd’hui, Washington demande avec insistance à la Turquie de ne pas activer les S-400, ce qu’Ankara rejette.

"On n'achète pas ce produit pour le garder dans une boite. Nous en avons besoin", a-t-il affirmé.

Mais les discussions avec Washington se poursuivent.

La Turquie propose notamment d’acheter des Patriot américains si certains critères sont respectés, comme le transfert de technologies, la production conjointe et le prix de vente.

Le sujet a été abordé lors de la rencontre entre les présidents Trump et Erdogan du 13 novembre courant à Washington.

"Pour la première fois, les Etats-Unis ont eu une approche positive concernant la production conjointe et le transfert de technologies. Mais aucune garantie n'est apportée", a indiqué Mevlut Cavusoglu, ajoutant que ce sujet reste en suspens, aucun accord n’ayant été trouvé pour l’heure.

"Nous sommes disposés à continuer à discuter de ce sujet avec les Américains, mais nous ne pouvons accepter un ton imposant", a encore précisé le ministre turc.

Pour conclure, Cavusoglu a affirmé que les deux batteries de S-400 achetées par la Turquie à la Russie restent insuffisants pour répondre aux besoins de son pays. "Si nous trouvons un accord avec les Américains, nous pourrons acheter les Patriot", a-t-il dit.

AA


Tags: Cavusoglu   S-400   Turquie   Russie