Petit guide pour survivre à un changement de pression atmosphérique anormal

  19 Novembre 2019    Lu: 623
Petit guide pour survivre à un changement de pression atmosphérique anormal

Un mode vie calme, un bon traitement, l’abandon du sel… Un médecin russe a donné quelques conseils à ceux qui dépendent des changements de pression atmosphérique, en leur rappelant que ces sauts de pression renforcent aussi les vaisseaux sanguins.

Dans une interview accordée à Vetcherniaïa Moskva, la spécialiste en prévention médicale du ministère russe de la Santé du District fédéral central, Ekaterina Ivanova, a indiqué que les vaisseaux sanguins de l’homme s’entraînent grâce aux sauts de pression atmosphérique, devenant ainsi plus résistants.

Selon le médecin, les problèmes de santé chez les personnes qui dépendent des aléas météorologiques commencent au premier jour de changement de pression et durent 24h.

Pathologies vasculaires

Selon la spécialiste, la notion de pression atmosphérique anormalement basse ou élevée n’existe pas. Mme Ivanova explique qu’un changement rapide de pression touche l’homme, surtout s’il a des pathologies vasculaires.

Dans ce cas de figure, il faut suivre un régime léger et réduire les exercices musculaires pour deux ou trois jours, en menant une vie tranquille. En outre, le médecin a souligné que le sel présente aussi un risque pour ce groupe de personnes, nécessitant d’en réduire autant que possible la consommation.

Adaptation au changement de pression

«Quand la pression change et dure plus de trois jours, notre corps peut s’adapter même si la pression atmosphérique est supérieure à la normale», souligne Mme Ivanova.

«Pour les personnes ayant des vaisseaux sanguins en bonne santé, c’est un facteur d’entraînement. Nous ne ressentirons pas les changements, mais les vaisseaux réagiront eux-mêmes et s’habitueront, en se renforçant davantage», a-t-elle indiqué.

La spécialiste a également noté que lors d’un changement de pression atmosphérique, les patients qui souffrent d’hypertension doivent suivre un traitement médicamenteux prescrit par un médecin. Dans ce cas, il faut absolument prendre ses médicaments, même si la pression artérielle est normale. (Sputnik)


Tags: climat