Ukraine: l'ex-président Porochenko cité dans une enquête criminelle

  18 Novembre 2019    Lu: 870
  Ukraine:   l

Le nom de l'ex-président ukrainien Petro Porochenko apparaît dans une enquête criminelle portant sur des abus de pouvoir pendant son mandat, ont indiqué lundi les autorités, une première depuis son départ de la présidence au printemps.

Petro Porochenko pourrait avoir tenté d'«influencer illégalement» la formation du Haut conseil de la justice, une instance participant aux nominations de juges, a indiqué le Bureau d'enquête ukrainien (DBR), organisme chargé des investigations pénales visant de hauts responsables de l'Etat, qui a transmis le dossier au parquet. «Son statut est celui de témoin», a précisé à l'AFP le service de presse du DBR, mais si les suspicions existantes étaient confirmées par le parquet général, l'ex-président pourrait voir son immunité parlementaire levée et des poursuites engagées.

Les crimes évoqués par le DBR ont été qualifiés «d'appels au renversement du pouvoir» et d'«abus du pouvoir», passibles d'une peine maximale de six ans de prison. Le service de presse de Petro Porochenko, un fervent prooccidental, a dénoncé l'annonce de lundi comme une attaque «commanditée» par la Russie. Peu avant son élection à la présidence, Moscou a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée et un conflit a éclaté avec des séparatistes prorusses dans l'est du pays.

Chef de l'Etat ukrainien de 2014 à 2019, M. Porochenko a été battu à la présidentielle d'avril par Volodymyr Zelensky, alors un comédien de 41 ans sans expérience politique qui promettait d'éradiquer la corruption. Petro Porochenko, un homme d'affaires richissime, est déjà cité dans une dizaine d'enquêtes criminelles portant notamment sur une fraude fiscale présumée, mais jusqu'ici aucune n'était remontée au parquet général. Ces enquêtes ont été déclenchées automatiquement à la suite de dénonciations déposées par un adversaire politique jugé proche de Moscou, Andriï Portnov. Cet homme est également un ami d'Andriï Bodgan, le chef de l'administration présidentielle actuelle.

Avec AFP


Tags: Ukraine   Porochenko