L'Allemagne appelle l'Iran à respecter des manifestations «légitimes»

  18 Novembre 2019    Lu: 476
L

L'Allemagne a appelé lundi le régime iranien à respecter les manifestations «légitimes» contre une hausse du prix de l'essence, marquées par des violences ayant fait au moins deux morts.

«Nous suivons avec inquiétude l'évolution de la situation dans ce pays (l'Iran), en particulier les informations faisant état de décès et de nombreuses arrestations», a déclaré Ulrike Demmer, porte-parole de la chancellerie allemande, lors d'une conférence de presse régulière. Et d'ajouter: «Nous appelons le gouvernement de Téhéran à respecter la liberté de réunion et d'expression.»

«Le peuple iranien doit avoir la possibilité d'exprimer son mécontentement face à la situation politique et économique, d'exprimer ses opinions librement et pacifiquement, d'informer et d'échanger des informations provenant de sources publiques», a fait valoir cette porte-parole de la chancelière Angela Merkel.

De son côté, la France suit «avec attention les manifestations qui se déroulent actuellement dans plusieurs villes en Iran», a fait savoir une porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Agnès Von Der Mühll, «regrettant la mort de plusieurs manifestants au cours des derniers jours». Paris «rappelle son attachement au respect de la liberté d'expression et du droit à manifester pacifiquement», selon cette porte-parole.

Des émeutes dans au moins 25 villes

L'Iran est touché depuis vendredi soir par une vague de mécontentement provoqué par l'annonce d'une réforme du mode de subvention de l'essence, censée bénéficier aux ménages les moins favorisés mais s'accompagnant d'une très forte hausse du prix à la pompe. Selon les agences iraniennes, au moins 25 villes iraniennes ont été touchées par des manifestations ou des émeutes, qui auraient fait deux morts selon les médias iraniens.

Du point de vue du gouvernement allemand, ce mouvement est «légitime et mérite notre respect lorsque des gens défendent courageusement leurs préoccupations économiques et politiques», a souligné Ulrike Demmer. «Le gouvernement iranien devrait répondre aux protestations actuelles par une volonté de dialogue», a-t-elle conclu. L'Iran a accusé les Etats-Unis d'ingérence. Dimanche, la Maison Blanche avait dit soutenir «les Iraniens dans leurs manifestations pacifiques» et condamné «l'usage de la force et les restrictions de communications» et les dérives d'un pouvoir qui, selon Washington, a «abandonné son peuple». (AFP)


Tags: Allemagne   Iran