Pékin: le 2e porte-avions était en mission d'essai dans le détroit de Taïwan

  18 Novembre 2019    Lu: 658
Pékin: le 2e porte-avions était en mission d

Le deuxième porte-avions de la marine chinoise, qui a emprunté dimanche le détroit de Taïwan, était en mission d'essai, a annoncé Pékin lundi 18 novembre, en réponse à Taipei qui a dénoncé une manœuvre «d'intimidation».

«Cela ne vise aucune cible spécifique et n'a rien à voir avec la situation actuelle», a déclaré sur les réseaux sociaux le porte-parole de la marine chinoise, Cheng Dewei. Le ministre taïwanais des Affaires étrangères a accusé la Chine «d'intimidation» après l'envoi dimanche dans le détroit de Taïwan du porte-avions, le premier à avoir été entièrement construit en Chine. Le ministre Joseph Wu a affirmé dans un tweet que la Chine comptait ainsi «s'ingérer dans les élections à Taiwan». «Les électeurs ne se laisseront pas intimider!», a-t-il ajouté, faisant référence aux enjeux des élections prévues en janvier. Le porte-parole de la marine chinoise a précisé que le bâtiment, qui n'est pas encore officiellement entré en service actif, avait pénétré en mer de Chine méridionale après avoir emprunté le détroit qui sépare Taïwan du continent. Cette mission a pour objectif «des tests de recherche scientifique et des entraînements de routine», a-t-il ajouté.

Pékin revendique Taïwan, île gouvernée séparément du Continent depuis 1949, et n'exclut pas de recourir à la force pour y rétablir sa souveraineté. Le régime communiste a des relations difficiles avec l'actuelle présidente, Tsai Ing-wen, qui briguera en janvier un deuxième mandat face à un candidat qui préconise de meilleures relations avec Pékin. Le ministère taïwanais de la Défense a indiqué dimanche qu'il avait envoyé des navires et des avions pour surveiller de près les mouvements du porte-avions. Des navires américains et japonais le suivaient également, a-t-il ajouté.

La Chine dispose jusqu'à présent d'un seul porte-avions opérationnel: le Liaoning. Construit par l'ex-URSS et racheté à l'Ukraine, il a été admis au service actif en 2012. Le second, connu jusqu'à présent sous le nom «Type-001A», a été mis à flot en 2017 et a déjà effectué des essais en mer. Il est à propulsion classique (et non nucléaire) et peut embarquer environ une quarantaine d'avions. Un troisième porte-avions est actuellement en cours de construction, selon des médias officiels. Avec un seul porte-avions pour l'instant opérationnel, la Chine reste encore très loin derrière les Etats-Unis (11), et au même niveau que la Russie (1), la France (1), l'Inde (1) et le Royaume-Uni (1), selon Nick Childs, spécialiste des forces navales au centre de réflexion britannique International Institute for Strategic Studies (IISS).

AFP


Tags: Chine   porte-avions   détroitdeTaïwan