Un séisme de magnitude 5,4 s'est produit près de Montélimar dans la Drôme

  11 Novembre 2019    Lu: 546
Un séisme de magnitude 5,4 s

Un «fort» séisme de magnitude 5,4 s'est produit ce lundi 11 novembre peu avant midi près de Montélimar (Drôme), a indiqué dans un communiqué le Bureau central sismologique Français (BCSF) de Strasbourg. L'épicentre a vraisemblablement été au niveau du Teil, en Ardèche. Les deux villes sont distantes de quelques kilomètres.

Selon un scientifique de l'Institut de physique du globe de Strasbourg , Mustapha Meghraoui, une réplique pourrait venir : «Il doit y avoir une réplique principale qui va être de l'ordre de 4,5», a-t-il estimé auprès de l'AFP, sans formellement exclure une secousse «peut-être aussi forte que celle de ce matin». «C'est rare» mais «il faut qu'on soit prudent et vigilant», a-t-il insisté. Il déconseille également aux habitants de rester dans leur maison pendant la réplique, surtout s'ils s'agit d'habitations fragiles.

Un dernier bilan fait état de 4 blessés, dont un grave. Mais il n'y aurait pas de dégâts majeurs.

Le tremblement de terre a été ressenti à Lyon, Montpellier, Saint-Etienne, Grenoble, Avignon et Marseille.

Au Teil en Ardèche, des dégâts significatifs ont été constatés. Le maire a fait ouvrir trois gymnases pour recueillir la population qui est invitée à quitter les habitations. Des risques d'effondrement ne sont pas exclus. Une cellule de crise a été ouverte en préfecture, à Privas.

Dans ce département, trois personnes ont été blessées suite à une crise de panique, selon le préfet, qui demande aux habitants de «rester pour le moment à l'extérieur des habitations».

Sur Twitter, les pompiers de la Drôme ont indiqué recevoir de nombreux appels et demandé de ne pas saturer les lignes. Dans ce département, un échafaudage s'est écroulé à Montélimar. Une personne a été grièvement blessée. Elle a été transportée en urgence absolue à l'hôpital, a indiqué la préfecture de la Drôme. Aucun dégât n'a été recensé sur les installations nucléaires du Tricastin.

«J'étais appuyé contre le four de la boulangerie de ma mère quand je l'ai senti trembler. Le vaisselier d'une cliente a bougé et toute sa vaisselle a été cassée», a expliqué à l'AFP Victoria Brielle, une habitante de Privas (Ardèche). «Le chien a aboyé avant la secousse», a par ailleurs témoigné Didier Lévy, qui habite un château du XVe siècle à Lamotte-du-Rhône (Vaucluse). «C'est la première fois que je vis ça, j'ai ressenti la secousse alors que nos murs font un mètre d'épaisseur», a-t-il ajouté. Plusieurs minutes après la secousse, «les lustres bougeaient toujours».

Les pompiers du département du Vaucluse ont reçu «une cinquantaine d'appels», a indiqué un porte-parole à l'AFP. «Les particuliers ont appelé pour nous dire qu'ils venaient de ressentir une secousse, sans pour autant que cela nécessite une intervention de notre part», a-t-on précisé.

AFP


Tags: France   séisme