Le ministre iranien du Pétrole déchiffre les réserves du gisement découvert récemment

  11 Novembre 2019    Lu: 388
Le ministre iranien du Pétrole déchiffre les réserves du gisement découvert récemment

Le ministre iranien du Pétrole, Bijan Zangeneh a déclaré que “le champ pétrolifère augmentera les réserves de 22 milliards de barils”, contrairement aux 53 milliards annoncés dimanche, selon l’agence de presse iranienne (IRNA / officielle).

Le Président iranien, Hassan Rohani a annoncé, dimanche, que son pays à découvert un nouveau gisement de pétrole contenant environ 53 milliards de barils bruts dans la région de Khouzistan, dans le sud du pays.

De son côté, le ministre Zangeneh a expliqué, lundi, que “les réserves du gisement contiennent 53 milliards de barils dont 31 milliards ont été localisés dans d’autres réserves, s’ajoute aux réserves iraniennes, maintenant, 22 milliards de barils de pétrole”.

“Le nouveau gisement pétrolier découvert à Khouzistan est l’une des plus importantes réserves pétrolières découvertes en Iran, a-t-il dit. Profond de 80 mètres, le gisement se déploie sur un terrain de 2 400 km2 et constitue la deuxième plus grande réserve après le gisement de Gachsaran (sud-est) avec 54 milliards de barils.”

Il est à noter que les activités d’exploration du champ ont été entamées en 2016. Les opérations de forage de trois puits ont amené à la découverte de 31 milliards de barils, complétés par les 22 milliards de barils du nouveau gisement.

L’industrie énergétique iranienne a été sévèrement affectée par les sanctions américaines, que Washington a réimposées suite à son retrait de l'accord sur le nucléaire signé avec les puissances occidentales.

L'Iran était, jusqu’au mois d’octobre 2018, le troisième plus grand producteur de pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), après l'Arabie saoudite et l'Irak, avec en moyenne 3,85 millions de barils par jour. Il s’est, depuis, dégringolé à la cinquième place avec en moyenne 2,15 millions de barils par jour.

AA


Tags: Iran   pétrole