«La tentative de l'Arménie de modifier le format des négociations constitue une menace claire pour le processus de paix»

  08 Novembre 2019    Lu: 955
  «La tentative de l

La Mission permanente de la République d'Azerbaïdjan auprès de l'OSCE a fait une déclaration lors de la discussion à la réunion du Conseil permanent de l'OSCE du rapport des coprésidents du Groupe de Minsk sur le règlement du conflit du Haut-Karabakh.

La déclaration note qu'aucun progrès n'a été enregistré dans le règlement du conflit:

« Les coprésidents, le président en exercice, confirment que le cessez-le-feu est généralement observé avec une réduction des escarmouches à des niveaux sans précédent. Ils confirment l'existence d'un climat propice à des discussions dynamiques et à l'avancement des négociations en vue d'un règlement, ce qui est également reflétée dans les documents de l'OSCE. Cependant, la situation calme sans précédent sur la ligne de front depuis au moins septembre 2018 et l'atmosphère positive qui en résulte ne se sont pas traduits par des progrès dans la résolution du conflit. 

En fait, aujourd’hui, nous ne pouvons parler que des réunions, qui ne peuvent malheureusement pas se traduire par des négociations à part entière sur des questions substantielles liées au règlement du conflit, qui permettraient de sortir du statu quo actuel de l’occupation, que les coprésidents eux-mêmes ont qualifié de non durable et d'inacceptable. Malgré une certaine intensification de la fréquence des réunions, le manque apparent de volonté politique de l'Arménie de s'engager dans des négociations de bonne foi continue de faire obstacle à l'avancement du processus. La réunion de septembre entre les ministres des Affaires étrangères azerbaïdjanais et arménien à New York a également été décevante à cet égard.

Nous sommes d'avis que certaines mesures de confiance peuvent être mis en œuvre, à condition qu'elles soient synchronisés avec le processus politique. Mais elles ne peuvent se substituer au processus de négociation. Ces quelques pas liés à la préparation des populations à la paix ne peuvent pas non plus être présentés comme des conditions préalables à des négociations substantielles. Au cours de l’année écoulée, les dirigeants arméniens ont constamment tenté de faire dérailler le processus de paix en recourant à des déclarations et à des actions irresponsables. Ainsi, la tentative de l'Arménie de changer le format des négociations constitue une menace claire pour le processus de paix », indique le communiqué.

Azvision.az


Tags: OSCE   Karabakh   Azerbaïdjan   Arménie