Etats-Unis: des sénateurs veulent enquêter sur les risques de sécurité de TikTok

  25 Octobre 2019    Lu: 394
 Etats-Unis:  des sénateurs veulent enquêter sur les risques de sécurité de TikTok

Des sénateurs ont appelé jeudi l'administration américaine à étudier les menaces que pourrait poser l'application chinoise de partage de vidéos TikTok, plébiscitée par les adolescents américains, craignant qu'elle ne soit utilisée par Pékin pour les espionner.

«Avec plus de 110 millions de téléchargements rien qu'aux Etats-Unis, TikTok pose un risque de contre-espionnage que nous ne pouvons pas ignorer», ont affirmé dans une lettre deux ténors du Sénat américain, réclamant à la direction du renseignement national de «conduire une évaluation sur les risques pour la sécurité nationale» que pose l'application.

Le leader des démocrates au Sénat Chuck Schumer et le républicain Tom Cotton estiment que le propriétaire chinois de TikTok, ByteDance, «qui est obligé de respecter les lois chinoises» pourrait être obligé «de coopérer avec les services de renseignement du Parti communiste chinois», même si les données des utilisateurs sont stockées aux Etats-Unis. Ils craignent également que l'application n'offre aux renseignements chinois un accès secret aux smartphones et ordinateurs des utilisateurs. Les Etats-Unis accusent déjà le géant chinois des télécoms Huawei de ce même procédé. «Il semblerait que TikTok censure des contenus jugés trop politiquement sensibles à l'encontre du Parti communiste chinois, y compris en référence aux manifestations de Hongkong, aux événements de la place Tiananmen, l'indépendance taïwanaise et tibétaine, et le traitement des Ouïghours», ont ajouté les sénateurs, estimant que la plateforme pouvait être une «cible potentielle» d'attaques durant la campagne électorale présidentielle de 2020.

Dans un communiqué publié sur son site internet, TikTok a fermement démenti ces accusations: «Nous ne sommes sous l'influence d'aucun gouvernement étranger, y compris du gouvernement chinois», a martelé l'entreprise. Les centres de données de TikTok sont situés hors de Chine et «aucune de nos données ne sont soumises à la loi chinoise», a-t-elle indiqué dans un communiqué. Le réseau social a également démenti supprimer des contenus «sur la base de leur sensibilité par rapport à la Chine». «Le gouvernement chinois ne nous a jamais demandé de supprimer un contenu et nous ne le ferions pas si on nous le demandait. Point final», a souligné TikTok. Avec 500 millions d'utilisateurs dans le monde, la popularité de l'application de partage de courtes vidéos a explosé ces deux dernières années, notamment auprès des adolescents. (AFP)


Tags: EtatsUnis   sécurité