Corée du Sud: l'héritier de Samsung à nouveau devant la justice

  25 Octobre 2019    Lu: 1128
Corée du Sud: l

L'héritier de l'empire Samsung, Lee Jae-yong, comparaît à nouveau à partir de vendredi pour corruption à Séoul, un procès à haut risque pour le premier fabricant mondial de smartphones et puces qui pourrait, en cas de condamnation, se retrouver privé de son principal décideur.

Lee Jae-yong, vice-président de l'empire Samsung Electronics, dont les bénéfices sont en chute depuis plusieurs mois, avait été condamné en 2017 à cinq ans d'emprisonnement pour son rôle dans le retentissant scandale de corruption qui a emporté l'ancienne présidente Park Geun-hye. Il avait été libéré en février après avoir fait appel de cette condamnation. En août, la Cour suprême sud-coréenne a cassé le jugement en appel et ordonné que Lee Jae-yong et Park Geun-hye soient rejugés.

Le nouveau procès de l'héritier de Samsung, qui devrait durer plusieurs mois, doit s'ouvrir vendredi alors que l'ex-présidente sera jugée à une date ultérieure. Ce nouveau procès tombe au plus mal pour Samsung Electronics, qui fait les frais des sanctions commerciales imposées à la Corée par Tokyo, sur fond de vieux contentieux hérités du passé colonial japonais dans la péninsule coréenne. Bien que les activités quotidiennes du géant de l'électronique sud-coréen soient gérées par un conseil d'administration, l'absence du vice-président pourrait ralentir la prise de décisions importantes, selon un rapport de KB Securities.

AFP


Tags: CoréeduSud   Samsung