Pékin confirme la détention de deux Américains

  17 Octobre 2019    Lu: 703
Pékin confirme la détention de deux Américains

Deux Américains, qui faisaient venir des professeurs pour enseigner l'anglais en Chine, ont été placés en détention dans le pays pour «aide au franchissement illégal de frontière», a confirmé ce jeudi la diplomatie chinoise.

Alyssa Petersen et Jacob Harlan, respectivement directrice et propriétaire de la société China Horizons, ont été interpellés les 27 et 29 septembre dans la province du Jiangsu (est), a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang. Ils ont été «libérés sous caution», a-t-il ajouté, sans préciser quand cette libération a eu lieu.

Selon la famille de Alyssa Petersen, qui a créé un comité de soutien en ligne, cette dernière est détenue dans une prison de la ville de Zhenjiang. Quant à Jacob Harlan, il se trouve en détention dans un «hôtel» proche de cette ville, selon son propre site de soutien. Le porte-parole chinois a précisé que les deux Américains étaient soupçonnés d'avoir aidé d'autres personnes à franchir la frontière. Il a ajouté que des responsables consulaires américains avaient pu leur rendre visite. «Cet incident n'a rien à voir avec l'état actuel des relations sino-américaines», a-t-il assuré.

Contexte de guerre commerciale

A Washington, un responsable du département d'Etat avait annoncé quelques heures plus tôt être au courant de la détention de deux Américains au Jiangsu, mais sans préciser les motifs de leur arrestation. Dans un communiqué diffusé le 12 octobre sur sa page Facebook, China Horizons avait annoncé l'interpellation de ses deux responsables et averti qu'ils pourraient rester en détention «pendant plusieurs mois, voire plusieurs années».

«Ils font l'objet d'accusations bidon», affirmait la société, qui fait venir des enseignants d'anglais en Chine pour des missions temporaires. China Horizons a son siège dans l'Idaho (nord-ouest des Etats-Unis). Le site de soutien à Jacob Harlan, un père de cinq enfants, précise qu'il a été interpellé en compagnie de sa fille de huit ans à Weifang dans le Shandong (est). La fillette a ensuite été placée dans un avion à destination des États-Unis, selon la même source.

Ces interpellations surviennent en pleine période de tension entre la Chine et les États-Unis, qui s'affrontent depuis 18 mois dans le cadre d'une guerre commerciale à coups de hausses de droits de douane. Les deux pays s'affrontent également à propos des manifestations à Hong Kong, Pékin reprochant à Washington de soutenir les contestataires dans l'ancienne colonie britannique. (AFP)


Tags: