La Roumaine Laura Kovesi confirmée à la tête du nouveau parquet européen

  17 Octobre 2019    Lu: 679
La Roumaine Laura Kovesi confirmée à la tête du nouveau parquet européen

La magistrate roumaine Laura Codruta Kovesi, icône de la lutte anticorruption, a été confirmée comme première cheffe du parquet européen antifraude, un nouveau-poste clé au sein des instances de l'UE, a annoncé mercredi le Parlement européen.

Cette ancienne cheffe du parquet anticorruption roumain est nommée pour un mandat de sept ans et peut désormais entrer en fonction. Le président du Parlement européen David Sassoli et les chefs des groupes politiques de cette assemblée ont entériné la nomination de Laura Codruta Kovesi, décidée dans le cadre d'un accord en septembre avec les représentants des Etats membres. Au total, 22 Etats membres de l'UE participent au parquet européen. La candidature de Kovesi, 46 ans, avait été approuvée malgré l'hostilité de Bucarest.

Organe indépendant qui doit être opérationnel fin 2020, le parquet européen sera chargé de rechercher, poursuivre et renvoyer devant la justice les auteurs d'infractions portant atteinte aux finances de l'UE, telles que la corruption ou la fraude transfrontalière à la TVA excédant 10 millions d'euros. Le bureau du parquet européen dirigé par Laura Codruta Kovesi, et qui sera composé d'un collège de procureurs originaires de tous les pays participants, sera installé à Luxembourg.

Outre Le Royaume-Uni, qui doit quitter l'UE le 31 octobre, les cinq pays qui ont décidé pour l'instant de ne pas y participer sont la Suède, la Hongrie, la Pologne, l'Irlande et le Danemark. Dans son pays, la magistrate a été pendant une dizaine d'années le fer de lance de la lutte contre la corruption avant d'être limogée de la tête du parquet spécialisé (DNA) à la mi-2018.

AFP


Tags: Roumaine   LauraKovesi