Paris : Le retrait des forces américaines de Syrie nous amènera forcément à réévaluer notre alliance

  16 Octobre 2019    Lu: 672
Paris : Le retrait des forces américaines de Syrie nous amènera forcément à réévaluer notre alliance

Le ministre des affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que la décision américaine de se retirer du nord de la Syrie forçait à une reconsidération de l’alliance avec Washington.

Le Drian, qui s’exprimait ce mercredi sur BFM TV, a déclaré que "le retrait américain du nord de la Syrie commandait aux dirigeants Européens de reconsidérer les alliances de ces pays avec les Etats-Unis dans la région".

Il a ajouté que Paris "cherche à s’ouvrir à la Russie pour réaliser notre intérêt commun de vaincre Daech".

Le ministre français a évoqué un "trouble" dans les relations diplomatiques entre la France et les Etats-Unis, après le retrait des forces américaines de Syrie.

Et d’ajouter : "Donald Trump a des points de vue parfois contradictoires. Il dit d’une part que ce sont des sujets bien lointains et de l’autre, il envoie des forces en Arabie Saoudite et envoie le vice-président Pence discuter avec les autorités turques et il prend des sanctions contre elles".

Le vice-président et le secrétaire d’Etat américains doivent arriver ce mercredi en Turquie pour discuter d’un cessez-le-feu en Syrie.

Le secrétaire d’Etat américain à la défense, Mark Esper, avait annoncé lundi dernier, que son pays avait décidé de se retirer pour ne pas risquer d’avoir à combattre contre un allié au sein de l’Alliance Atlantique (OTAN).

L'Armée turque a lancé mercredi, conjointement avec l'Armée Nationale Syrienne (ANS), l'opération Source de Paix, à l'est de l'Euphrate, contre les organisations terroristes YPG/PKK et Daech, l'objectif étant d'anéantir le projet de corridor du terrorisme établi près des frontières sud de la Turquie et de rétablir la paix et la sérénité dans cette région syrienne occupée par les organisations terroristes. 

AA


Tags: Turquie   France   Syrie