Le Qatar écarte l'éventualité d'une guerre entre Washington et Téhéran

  16 Octobre 2019    Lu: 767
Le Qatar écarte l

Le ministre de la Défense du Qatar a écarté mercredi 16 octobre la possibilité d'une guerre entre les Etats-Unis et l'Iran, face aux tensions qui ne cessent de monter dans le Golfe.

«Honnêtement, je ne vois aucune guerre à l'avenir entre les Etats-Unis et l'Iran», a déclaré Khaled ben Mohammed Al-Attiyah lors d'une conférence se tenant à Doha et intitulée le Global Security Forum. «En fin de compte, une guerre n'est bénéfique pour personne», a-t-il assuré, estimant que la raison prévaudra parmi «les sages dirigeants et les institutions des Etats-Unis». A la fois allié des Etats-Unis et proche de l'Iran, le Qatar est sous le coup d'un blocus diplomatique et économique de la part de l'Arabie saoudite, des Emirats arabes unis, de Bahreïn et de l'Egypte qui l'accusent de liens rapprochés avec Téhéran -puissance régionale rivale des Saoudiens- et de soutien à des groupes islamistes radicaux, ce que Doha nie farouchement. Ces derniers mois, les tensions dans le Golfe ont été exacerbées par des saisies de pétroliers, la destruction d'un drone américain par Téhéran et des attaques sur le sol saoudien.

En septembre, l'Arabie saoudite et les Etats-Unis, ont accusé l'Iran, leur ennemi juré, d'être responsable de ces frappes contre deux sites pétroliers dans l'est du royaume saoudien, qui ont brièvement fait bondir les prix du brut de 20%. Téhéran a nié toute implication dans ces attaques revendiquées par les rebelles Houthis du Yémen, soutenus par l'Iran et combattus par une coalition militaire dirigée par Ryad. Lundi, l'Iran a accusé «un gouvernement», sans le nommer, d'être derrière deux explosions survenues le 10 octobre à bord d'un pétrolier iranien en mer Rouge présentées par Téhéran comme une attaque de missiles. (AFP)


Tags: Qatar   Iran   EtatsUnis