Présidentielle afghane: 85 civils tués, plusieurs centaines blessés en quatre mois, selon l'ONU

  15 Octobre 2019    Lu: 214
  Présidentielle afghane:   85 civils tués, plusieurs centaines blessés en quatre mois, selon l

Plus de 450 civils ont été victimes d'attaques, dont 85 sont morts, dans la campagne électorale et le premier tour de l'élection présidentielle en Afghanistan, principalement à cause des talibans, a annoncé l'ONU mardi.

La mission des Nations Unies pour l'Afghanistan (Minua) a enregistré 277 victimes d'attaques, dont 28 morts, pour le seul jour du scrutin tenu le 28 septembre. Elle s'est dite «particulièrement préoccupée par le fait que plus du tiers des victimes le jour du vote étaient des enfants». Les menaces et les attaques contre la tenue de l'élection ont joué un grand rôle dans la faible participation, évaluée autour de 27% selon les derniers chiffres disponibles.

La Minua, dont le rapport couvre la période s'étendant du début d'enregistrement des candidatures le 8 juin jusqu'à la fin septembre, a remarqué que les pertes civiles dans des attaques liées aux élections étaient «significativement inférieures» à celles survenues lors des législatives d'octobre 2018, avec 56 morts le jour du vote.

Elle a fait porter l'essentiel de la responsabilité des attaques sur les talibans, qui n'avaient pas caché qu'ils feraient tout pour empêcher la tenue d'une élection jugée illégitime. Selon la Minua, «environ 95% des victimes civiles dans des violences liées à l'élection le jour du scrutin ont été attribuées aux talibans». La majorité des attaques a été perpétrée avec des roquettes, des grenades et mortiers ainsi que des engins explosifs improvisés «placés dans ou près de bureaux de vote, y compris des écoles».

Les plus meurtrières ont été commises à Kaboul le 28 juillet contre une réunion électorale (21 morts) et au nord de la capitale, le 17 septembre, avec une attaque suicide lors d'un meeting ayant fait 30 morts. (AFP)


Tags: Présidentielle   Afghanistan