L'Azerbaïdjan envoie une lettre de protestation au Congrès américain

  14 Octobre 2019    Lu: 728
 L

La Communauté azerbaïdjanaise de la région du Haut-Karabakh de la République d'Azerbaïdjan a envoyé une lettre de protestation à la Présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi et à des membres du Congrès américain à propos de la visite illégale des représentants du Congrès dans les territoires azerbaïdjanais occupés par l'Arménie.

Au nom des personnes déplacées à l'intérieur du pays, expulsées de la région azerbaïdjanais du Haut-Karabakh, la communauté a exprimé son inquiétude et sa protestation devant la visite des représentants du Congrès américain - Jackie Speier-Kanchelian, Judy Chu et Frank Pallone - dans les territoires azerbaïdjanais occupés.

Il a été noté que la visite illégale des représentants du Congrès américain accompagnés de journalistes avait des conséquences négatives non seulement sur la démocratie, les principes fondamentaux des droits de l'homme, la coexistence dans la paix et le droit international, mais également sur la situation dans la zone du conflit et réduisait les espoirs pour le règlement du conflit.

«Malheureusement, la visite contredit aussi complètement la déclaration de la députée Chu sur le désir d'être un artisan de la paix. Si elle a un tel désir, elle peut exclure cette opportunité par sa visite illégale.

Cette visite sert à soutenir l'occupation illégale des territoires azerbaïdjanais par l'Arménie par des actes de cruauté à l'encontre de la population azerbaïdjanaise locale, des massacres et un nettoyage ethnique, qui ont été une fois confirmés par des observateurs internationaux», indique la lettre.

«En condamnant les atrocités commises par des groupes armés arméniens contre des civils dans la région azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh et dans les territoires environnants, le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé aux États-Unis de soutenir le retrait sans conditions des troupes arméniennes des territoires azerbaïdjanais».

« L'Arménie poursuit une politique de destruction de notre patrimoine culturel dans la région du Haut-Karabakh et continue de détourner nos biens personnels.

Pour contrer cette politique et maintenir la perspective d'un règlement pacifique du conflit, la communauté internationale s'est engagée à ne pas reconnaître cette situation et à ne fournir aucune assistance.

Cette approche correspond à l'esprit du droit international, qui repose sur les règles soutenues par les États-Unis et leurs institutions. Mais, malheureusement, les récentes visites des membres du Congrès sont totalement contraires à ces obligations et au droit international», indique la lettre.

En conclusion, il a été souligné que la communauté azerbaïdjanaise continuait de travailler sans relâche pour rétablir la paix, la coexistence et le développement des deux communautés du Haut-Karabakh.

La communauté exprime également sa gratitude au président américain et aux autres dirigeants internationaux qui soutiennent le travail positif dans ce domaine et invite tous ceux qui tentent de le remettre en question à changer d'avis.

Azvision.az


Tags: Azerbaïdjan   Congrèsaméricain   Karabakh   Arménie