Manifestations violentes en Equateur, l'état d'urgence déclaré

  04 Octobre 2019    Lu: 782
Manifestations violentes en Equateur, l

L'état d'urgence a été déclaré jeudi en Equateur par le président Lenin Moreno, alors que des manifestants protestant contre la hausse des prix du carburant ont incendié des barricades et lancé des pierres contre les forces de l'ordre, lesquelles ont répliqué par des tirs de gaz lacrymogène.

Lenin Moreno a annoncé cette semaine que son gouvernement allait supprimer des subventions au carburant, en vigueur depuis 40 ans, dans le cadre d'une réforme fiscale destinée à réduire le déficit budgétaire du pays.

Alors que la mesure prenait effet jeudi, chauffeurs de taxi et routiers ont bloqué les rues de la capitale Quito dès le début de la matinée, avant que des manifestants - étudiants et syndicats en tête - se joignent au mouvement en installant des barricades et en incendiant des pneus.

De jeunes manifestants masqués se sont opposés à la police anti-émeute, qui les a repoussés avec des tirs de gaz lacrymogène tout en déployant des véhicules blindés. «Pour garantir la sécurité des citoyens et éviter le chaos, j'ai ordonné un état d'urgence national», a déclaré Moreno.

S'exprimant plus tard dans la soirée lors d'une visite à Guayaquil, ville située sur la côte Pacifique où ont aussi eu lieu des manifestations, le président a dit que les émeutes violentes étaient «presque entièrement» sous contrôle.

Reuters


Tags: Equateur   manifestations