Nouvelle secousse au Pakistan, réplique du séisme de mardi

  26 Septembre 2019    Lu: 223
  Nouvelle secousse au Pakistan, réplique du séisme de mardi

Un séisme de magnitude 4,4 a été ressenti jeudi matin dans le nord-est du Pakistan, réplique du fort tremblement de terre de mardi qui a fait 38 morts et des centaines de blessés, a déclaré à l'AFP le météorologue pakistanais Muhammad Riaz.

Un journaliste de l'AFP ayant vécu la secousse depuis Mirpur l'a décrite comme «une vague sous terre». Dans cette ville du Cachemire pakistanais, la population s'est ruée hors des bâtiments, en panique, a constaté une équipe de l'AFP. Certains récitaient des versets du Coran dans la rue. Des patients, dont un était assis dans une chaise roulante et l'autre sur un brancard, ont été placés sur un trottoir.

«Je faisais les courses quand le séisme s'est produit. J'avais laissé ma fille dans une autre boutique. J'ai couru en panique pour la rechercher, le signal téléphonique s'était brièvement interrompu», a raconté Sakina Bibi. «J'avais perdu contact avec elle. Si quelque chose lui était arrivé, qu'aurais-je dit à son père ?», a-t-elle poursuivi. «La secousse a été si forte que je pensais que tous les bâtiments se seraient écroulés. Mais quand je suis descendu des escaliers, tout était intact. Dieu est avec nous», a réagi Sagheer Ahmad. Mohammad Bilal a de son côté qualifié l'expérience d'«enfer».

Un séisme de magnitude 5,2 avait fait au moins 38 morts et des centaines de blessés mardi dans la région himalayenne du Cachemire. Des centaines de maisons ont également été détruites ou endommagées par la catastrophe. Le Pakistan, situé au point de rencontre entre les plaques tectoniques de l'Inde et de l'Eurasie, est particulièrement exposé aux tremblements de terre. Plus de 73.000 personnes avaient péri et environ 3,5 millions d'autres s'étaient retrouvées sans abri après un séisme de magnitude 7,6, survenu le 8 octobre 2005 à la limite entre le Cachemire pakistanais et la province voisine de Khyber Pakhtunkhwa. (AFP)


Tags: Pakistan   séisme