France: important incendie dans une usine chimique à Rouen

  26 Septembre 2019    Lu: 1063
France: important incendie dans une usine chimique à Rouen

Le bâtiment est classé Seveso. La population a été confinée dans un périmètre de 500 mètres autour de l'usine.

Un important incendie s'est déclaré dans la nuit, peu avant 3 heures du matin, dans un bâtiment de l’usine Lubrizol, à Rouen, qui fabrique des additifs pour lubrifiants. Il s’agirait d’un site classé Seveso, c'est-à-dire sous surveillance en raison des matières premières qu'il utilise.

On ignore à ce stade les causes de ce sinistre, dont l'impressionnant panache de fumée était visible à plusieurs kilomètres à la ronde. A cette heure, aucune victime n’est à déplorer.

De nombreux pompiers étaient mobilisés sur place et un large périmètre de sécurité a été mis en place. Sur les réseaux sociaux, des témoins affirment avoir entendu plusieurs détonations. Les pompiers ne parvenaient pas à maîtriser le sinistre et ont dû faire appel à des renforts venus des départements limitrophes de la Seine Maritime.

La préfecture de Seine-Maritime a confirmé à nos confrères de France Bleu avoir activé un centre opérationnel départemental (COD). «Le feu a pris dans un stockage de produits conditionnés type additifs pour lubrifiant», a expliqué la direction du site, qui a mis en place une cellule de crise. Les explosions, très impressionnantes, sont liées à des fuites d’huile, rapporte Paris-Normandie.

Le préfet a appelé 11 communes à se confiner par précaution et a décidé d'un confinement de la population dans un périmètre de 500 mètres autour de l'usine. «Les établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) de Rouen et ceux situés sur le plateau nord de la métropole seront fermés ce jeudi 26 septembre par mesure de précaution», toujours selon le journal régional. Il n'y a "pas de toxicité aiguë sur les principales molécules" dans la fumée qui se dégage, selon les premières analyses, a déclaré le préfet de la Seine-Maritime, qui appelle les habitants à "limiter leurs déplacements au strict nécessaire" ce jeudi.

Cet incendie rappelle «l'affaire du mercaptan» en 2013, concernant la même usine. En janvier de cette année-là, une forte odeur - désagréable - émane de l'entreprise et provoque une «crise sanitaire» nationale. En cause ? La fuite d'un gaz, le mercaptan, d'une des cuves de l'usine Lubrizol dont les émanations nauséabondes avaient été ressentis à plusieurs centaines de kilomètres à la ronde, jusqu'en région parisienne. Profitant de vents porteurs, le nuage gazeux avait même traversé la Manche et atteint le sud de l'Angleterre. Les opérations de neutralisation avaient duré plusieurs nuits. L’enquête avait établi que cette fuite de mercaptan était liée à une erreur humaine. (Le Figaro)


Tags: France   incendie