L'ONU «préoccupée» par les actions de l'Inde dans le Cachemire indien

  09 Septembre 2019    Lu: 581
L

La Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a fait état ce lundi de ses préoccupations face aux actions menées par l'Inde dans la partie du Cachemire qu'elle administre et dont l'autonomie a été supprimée il y a un mois.

À l'occasion de l'ouverture de la 42e session du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU à Genève, Michelle Bachelet a indiqué que son bureau recevait encore «des informations sur la situation des droits humains de part et d'autre de la ligne de contrôle». «J'exhorte les gouvernements indiens et pakistanais à faire en sorte que les droits humains soient respectés et protégés», a relevé la Haut-Commissaire. Elle s'est dit toutefois «très préoccupée par les actions récentes du gouvernement indien sur les droits humains des Cachemeris, notamment en ce qui concerne les restrictions touchant à internet et au droit de réunion pacifique, et à la détention de dirigeants politiques et militants locaux».

Le Cachemire, divisé entre l'Inde et le Pakistan depuis 1947, est à l'origine de deux conflits majeurs et de heurts innombrables entre ces deux pays. Les tensions sont très vives entre les deux pays voisins depuis l'annonce début août par les autorités indiennes de la révocation du statut spécial de la région himalayenne du Jammu-et-Cachemire. Michelle Bachelet a expliqué avoir «lancé un appel particulier à l'Inde pour alléger les mesures actuelles de restrictions ou de couvre-feu, d'assurer que les personnes aient accès aux services de base et de respecter le droit au procès juste pour toutes les personnes qui ont été détenues». Elle a également estimé qu'il était aussi «important que le peuple du Cachemire soit consulté sur les décisions sur son avenir».

Cet appel intervient alors que les autorités indiennes ont renforcé dimanche les mesures de sécurité dans le Cachemire indien, la situation étant tendue en cette période de commémorations religieuses pour les chiites, marquée par plusieurs incidents. Le ministre des Affaires étrangères du Pakistan Shah Mehmood Qureshi doit s'adresser mardi au Conseil des droits de l'Homme à Genève.

AFP


Tags: ONU   Cachemire