Non, on ne peut pas disperser un ouragan avec une bombe nucléaire

  31 Août 2019    Lu: 622
Non, on ne peut pas disperser un ouragan avec une bombe nucléaire

L'idée aurait été évoquée par Donald Trump, qui a démenti.

En pleine saison des ouragans, et alors que Dorian poursuit sa route menaçant les Bahamas et la Floride, le site d'information Axios a rapporté que Donald Trump aurait émis une idée pour lutter contre les tempêtes tropicales : les faire exploser à l'aide de bombes nucléaires.

Lors d'une réunion consacrée aux ouragans, Donald Trump aurait proposé, pour neutraliser ces phénomènes météorologiques, de larguer une bombe atomique dans l’œil du cyclone alors qu'il est encore au-dessus de la mer. « Nous lançons une bombe à l'intérieur de l'œil du cyclone et cela le perturbe. Pourquoi on ne fait pas ça ?» aurait demandé le président des États-Unis.

Les ouragans plus puissants que des missiles nucléaires
Donald Trump a assuré sur Twiter n'avoir jamais tenu de tels propos.

Pourtant l'idée n'est pas nouvelle. En 1959 déjà, les États-Unis réfléchissaient à l'emploi pacifique d'armes nucléaires. Les projets envisagés étaient divers : creuser un port artificiel en Alaska ou élargir le canal de Panama.

Cette opération, qui prit le nom de «Plowshare» (soc de charrue en français), envisageait aussi l'emploi de la bombe nucléaire pour disperser les ouragans. Pour ce faire, un météorologue des Laboratoires Sandia, un institut de recherche du département de l'énergie, avait mis sur pied un scénario.

Un sous-marin se positionnerait sous le cyclone et tirerait un ou plusieurs missiles nucléaires. L'onde de l'explosion atomique propulserait l'air chaud, qui se trouve au cœur de l'ouragan, dans la stratosphère, ce qui pourrait diminuer de moitié la force de la tempête.

Pour Charles de la Croix-Vaubois, ingénieur météorologue interrogé par Le Figaro, « tirer sur un ouragan pour l'affaiblir, même à la bombe nucléaire, c'est sous-estimer la puissance de ces dépressions tropicales».

En effet il explique que «ces phénomènes météorologiques se forment sur des zones de plusieurs centaines de kilomètres de diamètres. Une explosion nucléaire déclencherait une onde de gravité qui se ressentirait certes à des dizaines de kilomètres, mais ce ne serait pas suffisant pour influer sur l'évolution d'un cyclone.» Pour pouvoir perturber le développement de la tempête «il faudrait au moins tirer plusieurs missiles».

Un impact environnemental «catastrophique»
Au prix d'un missile nucléaire, le coût d'une opération qui impliquerait le tir de plusieurs ogives serait très élevé par rapport à l'effet escompté. Et si l'explosion d'une bombe nucléaire ne suffirait pas à modifier l'évolution d'une tempête tropicale, ses conséquences sur l'environnement n'en seraient pas moins importantes.

«Une explosion nucléaire sous-marine serait extrêmement destructrice pour les milieux aquatiques», souligne Charles de la Croix-Vaubois. Mais le pire resterait une explosion en surface : « Dans ce cas la radioactivité de l'explosion nucléaire serait captée par l'humidité de la dépression tropicale. Plus le champignon nucléaire serait important et plus les particules radioactives seraient conservées dans la tempête. Lorsque le cyclone atteindrait le continent, on devrait faire face à des pluies radioactives» et ce, même si l'explosion a lieu au milieu de l'océan.

La question passionne : l'agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) a même une page dédiée à la question. «Inutile de dire que ce n'est pas une bonne idée», peut-on y lire dès les premières lignes.

AFP


Tags: USA   ouragan   bombenucléaire