États-Unis : une femme qui avait accouché seule en prison porte plainte

  31 Août 2019    Lu: 217
États-Unis : une femme qui avait accouché seule en prison porte plainte

Elle affirme avoir été laissée seule malgré les appels à l'aide.

Les images de vidéosurveillance parlent d'elles-mêmes. Diana Sanchez est allongée sur son lit, le visage crispé de douleur. Le 31 juillet 2018, elle a accouché seule, dans sa cellule d'une prison de Denver, aux États-Unis, d'un petit garçon. Elle affirme que le personnel a ignoré ses appels à l'aide. Un an plus tard, la jeune femme, âgée de 27 ans, a décidé de porter plainte, rapporte la BBC.

Diana Sanchez était détenue depuis le 14 juillet 2018 pour usurpation d'identité. Deux semaines plus tard, elle ressent les premières contractions annonciatrices de l'accouchement. Dans sa plainte, elle affirme avoir prévenu huit fois le personnel mais n'avoir reçu aucun soin. Une infirmière l'a bien examinée après la rupture des eaux, mais n'a pas décidé de l'assister pour autant. Elle finira par accoucher seule cinq heures plus tard dans ce cellule.

Un communiqué des autorités explique que Diana Sanchez se trouvait pourtant dans l'unité médicale de la prison. Elles affirment que pour éviter à l'avenir tout nouvel incident du même genre, les femmes enceintes dont le travail est engagé seront immédiatement emmenées à l'hôpital. Pour ce cas, elles affirment cependant que les règles en vigueur ont été respectées.

Dans sa plainte, Diana Sanchez affirme que son bébé est resté plusieurs minutes sans soins après la naissance. Sur les images, on voit pourtant les surveillants intervenir peu après la naissance de l'enfant. (Le Figaro)


Tags: EtatsUnis