Sommet du G7 : ce qu'il faut retenir de la journée de samedi

  25 Août 2019    Lu: 238
    Sommet du G7 :   ce qu

Voici l'essentiel de ce qu'il faut retenir de la journée du samedi 24 août dans le cadre du sommet du G7 :

• Les sept dirigeants sont arrivés à Biarritz
Les dirigeants du G7 se sont retrouvés à Biarritz pour ce 45e sommet. Le premier ministre japonais Shinzo Abe est arrivé en premier vers 11h30 suivi de Donald Trump (Etats-Unis) vers 13h, Boris Johnson (Royaume-Uni) et Angela Merkel (Allemagne) peu après 15h. 

• Donald Tusk a tenu une conférence de presse à midi. 
Le président du Conseil européen a estimé que les Européens auraient du mal à ratifier l'accord commercial conclu entre l'UE et le Mercosur si l'Amazonie continue de brûler. Il a aussi annoncé que l'UE riposterait si Donald Trump décrétait de nouveaux droits de douane sur le vin français.

• Emmanuel Macron veut un G7 "utile" 
Durant une dizaine de minutes, Emmanuel Macron a déclaré vouloir que ce G7 soit "utile", avant d'énumérer les grands enjeux de ce sommet : les «grands conflits» (l’Iran, la Syrie, la Libye, l’Ukraine…), la «situation de l’économie mondiale» (et notamment la « relance de la croissance»), la «lutte contre les inégalités» (initiatives pour l’égalité entre les femmes et les hommes, pour le numérique, etc.).

• Un déjeuner "improvisé" avec Donald Trump
Le président de la République a ensuite déjeuné avec Donald Trump. Un déjeuner durant lequel les deux homologues ont trouvé des "éléments de convergence" concernant les grands dossiers du G7 comme le commerce, l'Iran et les feux en Amazonie.

• Dîner informel au phare de Biarritz
En début de soirée, le président de la République et son épouse ont accueilli les dirigeants du G7 au phare de Biarritz pour un dîner informel qui s'est achevé aux alentours de 23h05. 

• 68 interpellations et 38 gardes à vue pendant les manifestations anti-G7
En parallèle, deux manifestations anti-G7 ont eu lieu à Hendaye (dans la matinée) et à Bayonne (en milieu d'après-midi). Si la première s'est déroulée dans le calme, la seconde a quelque peu dégénéré. Jets de projectiles, gaz lacrymogènes, grenade, canon à eau... Au total 68 interpellations et 38 gardes à vue ont été relevées par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. Aucun blessé n'est à déplorer. La manifestation a pris fin vers 20h30.

Le Figaro


Tags: G7   sommet   France