Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement

  18 Août 2019    Lu: 172
Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement

Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement officiel par les forces britanniques, lesquelles l’avaient accusé d'enfreindre les sanctions imposées par l'UE à la Syrie.

Plus tôt cette semaine, il avait été autorisé à quitter l'île après avoir passé un mois en détention suite à sa saisie par des fusiliers marins britanniques.

Commentant la situation, le ministre espagnol des Affaires étrangères par intérim, Josep Borrell, a affirmé qu'il avait été arrêté à la demande des États-Unis, lesquels cherchaient depuis longtemps à limiter les exportations de pétrole iranien.

Un tribunal américain a émis vendredi 16 août un mandat de saisie visant ce pétrolier, lequel avait été arraisonné le 4 juillet au large de Gibraltar.

Le Grace 1 a été libéré le 15 août par les autorités de Gibraltar. Le chef de l'exécutif Fabian Picardo a annoncé que le navire pourrait partir dès que la logistique nécessaire serait organisée.

Selon le porte-parole de la diplomatie iranienne, Téhéran n’a pas donné de garanties concernant le fait que le pétrolier ne se dirigerait pas vers la Syrie. Pourtant, le gouvernement de l’île a indiqué avoir reçu la promesse écrite de l’Iran que ce pays n’y enverrait pas ses barils.

Sputnik


Tags: Grace1   Gibraltar