Jérusalem: des dizaines de blessés après des affrontements

  12 Août 2019    Lu: 557
    Jérusalem:   des dizaines de blessés après des affrontements

Des affrontements entre policiers israéliens et fidèles musulmans ont éclaté, dimanche 11 août, sur ce haut lieu de tension à Jérusalem pendant les célébrations de l'Aïd-el-Kebir. Les heurts ont fait des dizaines de blessés, côté palestinien.

Au premier jour de l'Aïd-el-Kebir, la grande fête du calendrier musulman, les fidèles se sont réunis la mosquée Al-Aqsa, située au milieu de l'esplanade. Des centaines de Palestiniens ont alors commencé à scander en arabe : "par notre âme, par notre sang, nous nous sacrifions pour toi Al-Aqsa".

"C'est notre mosquée, c'est notre Aïd"

Des accrochages ont éclaté et les forces de l'ordre, qui contrôlent l'accès de l'esplanade, ont utilisé des grenades assourdissantes pour disperser les manifestants. Ces derniers ont répondu par des jets des projectiles, selon un journaliste de l'AFP sur place. "C'est notre mosquée, c'est notre Aïd, mais l'armée est arrivée et elle a commencé à frapper et à lancer des grenades assourdissantes", a affirmé l'un d'entre eux, Assia Abou Snineh, âgé de 32 ans.

Le Croissant-Rouge palestinien a fait état 61 blessés, dont une quinzaine ont été hospitalisés. La police a dénombré quatre blessés dans ses rangs et a procédé de sept arrestations.

Dans ce contexte de tensions prévisible, la police a dans un premier temps bloqué l'accès du site aux juifs qui commémorent eux aussi une importante fête religieuse : Ticha Beav. Mais, après des critiques, elle a rouvert la seule porte d'entrée que les croyants peuvent emprunter pour accéder au site. Les juifs sont autorisés à s'y rendre pendant des heures précises mais pas à y prier afin d'éviter d'attiser les tensions.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré avoir décidé à l'avance d'autoriser les juifs à y entrer "en consultation avec les corps de sécurité". "La question n'était pas de savoir s'ils pourraient y aller mais de trouver la meilleure manière de le faire pour assurer la sécurité publique et c'est ce que nous avons fait", a-t-il déclaré dans une vidéo postée sur Whatsapp.

France Info


Tags: Jérusalem: