«Cet incident est totalement contraire à l’appel des coprésidents du Groupe de Minsk», MAE d’Azerbaïdjan

  18 Juillet 2019    Lu: 1064
  «Cet incident est totalement contraire à l’appel des coprésidents du Groupe de Minsk»,   MAE d’Azerbaïdjan

Les forces armées arméniennes ont tiré à des armes de gros calibre sur une poste frontalière non loin du village de IIe Chykhly de la région de Gazakh et en conséquence, le conscrit du Service frontalier d’Etat Djeyhoun Bayramov a été blessé. Nous voudrions souligner en particulier que cet incident s'est produit à la frontière arméno-azerbaïdjanaise et non sur la ligne de contact des armées arménienne et azerbaïdjanaise, lit-on dans le communiqué de Leyla Abdoullayeva, porte-parole du Ministère des Affaires étrangères d’Azerbaïdjan.

«Hier, le Premier ministre arménien a parlé, dans son interview, de la nécessité de trouver une solution qui sert aux intérêts des peuples arménien et azerbaïdjanais pour que les négociations sur le règlement du conflit donnent des résultats concrets. L’incident susmentionné s’est produit à la frontière arméno-azerbaïdjanaise après quelques heures de cette déclaration. Dans ce cas, comment est-ce qu’on peut croire aux propos du dirigeant arménien sur la paix et le règlement du conflit ?! Cet incident est totalement contraire à l’appel des coprésidents du Groupe de Minsk à préparer les populations à la paix», a-t-elle estimé.

«Les dirigeants de l’Arménie doivent enfin comprendre que la principale question qui intéresse les populations arménienne et azerbaïdjanaise est d’assurer une paix et une prospérité durables dans la région. Le seul moyen d'y parvenir, c’est d'éliminer le facteur d’occupation militaire, de libérer les territoires occupés de l'Azerbaïdjan et de veiller à ce que les personnes déplacées à l'intérieur expulsés de ces terres retournent dans leurs foyers. Ce n’est qu’après ça qu’une paix, un développement et un progrès durables répondant à l’intérêt des deux peuples seront assurés dans la région», a ajouté la porte-parole du Ministère. (Azertac)


Tags: Arménie   OSCE