Nucléaire: l'Iran pourrait "revenir à la situation d'avant 2015"

  15 Juillet 2019    Lu: 595
 Nucléaire: l

"Si les Européens et les Américains ne veulent pas agir conformément à leurs engagements, nous aussi, en réduisant nos engagements, nous contrebalancerons cela et reviendrons à la situation d'il y a quatre ans", a indiqué l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA).

L'Iran pourrait revenir à la situation qui prévalait avant la conclusion en 2015 de l'accord international sur son programme nucléaire, a déclaré lundi le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique (OIEA). "Si les Européens et les Américains ne veulent pas agir conformément à leurs engagements, nous aussi, en réduisant nos engagements, nous contrebalancerons cela et reviendrons à la situation d'il y a quatre ans", a indiqué Behrouz Kamalvandi, cité par l'agence officielle Irna.

En riposte à la décision américaine de sortir unilatéralement en mai 2018 de cet accord conclu le 14 juillet 2015, l'Iran a commencé à s'affranchir progressivement de certains de ses engagements pour forcer ses partenaires à agir pour sauver ce pacte. "Ces mesures ne sont pas prises obstinément. Elles le sont pour donner une occasion à l'autre partie de revenir à la raison et de remplir ses obligations", a dit M. Kamalvandi, alors que les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne sont réunis à Bruxelles pour tenter de sauver l'accord.

Conclu entre Téhéran et le Groupe des Six (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne) après des années d'efforts, l'accord prévoit une limitation du programme nucléaire iranien en échange de la levée des sanctions internationales contre l'Iran. Mais le rétablissement des sanctions extraterritoriales punitives américaines contre Téhéran après le désengagement de Washington menace l'accord en privant l'Iran des retombées économiques qu'il en attendait.

L'Iran demande depuis des mois aux Etats encore parties à l'accord de l'aider à contourner les sanctions, en particulier la possibilité de vendre son pétrole et de sortir son système financier de l'isolement auquel l'astreignent les sanctions américaines. Depuis la sortie des Etats-Unis de l'accord, l'Iran a menacé à plusieurs reprises de l'abandonner également si ses "intérêts" ne sont pas garantis.

(Avec AFP)


Tags: nucléaire   Iran